Un Petrus millésimé au Lion d'Angers
samedi 17 octobre 2009

lion9-lemoine
Matthieu Lemoine

Ce n’est certes pas du château Bordelais, dont nous souhaitons faire l’éloge, mais de la révélation de l’année en complet, Petrus de la Triballe, le cheval de Mathieu Lemoine, le jeune cavalier originaire de Mont de Marsan et qui exerce ses talents, chez Pierre de France à Sandillon dans le Loiret.

Onze épreuves pour Petrus et autant de victoires. Alors si demain à l’issue du saut d’obstacles, une douzième venait s’ajouter, ce serait vraiment une merveilleuse fin de saison.Mathieu et son partenaire Petrus de la triballe, ont tout de même réalisé, pour occuper à l’issue des deux premières épreuves, une excellente prestation… « Encore une fois, le cheval s’est bien enclenché, et a parfaitement répondu a nos attentes » fera remarquer Pierre de France, le coach de Mathieu. «C’est vraiment un très bon cheval qui n’a certainement pas fini d’étonner » Un opinion que partage, Mathieu, le cavalier. « Un véritable plaisir a monter ce cheval. C’est un crack… » Palme de Barbereau (également sans faute), l’autre cartouche de Mathieu Lemoine, n’est pas du même moule. « On ne peut pas comparer les deux chevaux. Palme manque de métier par rapport à Petrus. On verra dans un avenir plus proche confie le cavalier, Mais déjà, bien terminer le Lion d’Angers c’est une belle performance.. » avoue Mathieu.

Si Petrus de la Triballe devrait donc marquer l’édition 2009 du Lion d’Angers, pour les jeunes chevaux de six ans, il reste que l’autre surprise est encore un couple Français, puisque Benoît Malandain occupe une excellente troisième place avec Panaji de Sériphée. En fait pour le cavalier, c’est un véritable « come back » puisqu’il effectue son retour après une absence de dix ans. « Aujourd’hui, j’ai envie de me faire plaisir, avec la jument. Seconde à Pompadour lors de la finale des six ans, elle a pas mal de potentiel sur le plat, mais aussi peut être performante dans toutes les disciplines. Aujourd’hui, pour moi participer au Lion d’Angers, c’est la cerise sur le gâteau… » .Et peut être même un véritable nouveau départ, car le cavalier aurait dans ses boxes, quelques belles promesse….En marge des deux tricolores, ce sont certainement les Allemands, avec Dibowski d’une part qui occupe la seconde place avec Mighty Magic et Ostholt avec Sir Médicot, septième qui semblent les plus menaçants, sans oublier l’Italien Emiliano Portale, en selle sur Chaconne, et qui sans faire trop de bruit occupe une méritoire quatrième place, juste devant l’Anglais de service, Graham Low avec High Time II. Ceci pour bien souligner , que comme chaque année, le Mondial du Lion des chevaux, n’a pas encore rendu sa copie. Il faudra bien attendre dimanche, pour connaître le couple vainqueur chez ces Jeunes Chevaux.

Résultats détaillés