Un nouveau Barbe au Haras du Pin
mardi 10 novembre 2009

maroc9-ouadoud-lemestre
Ouadoud avec Franck Lemestre

Le haras du Pin déplorait la perte de son dernier cheval Barbe. Une information qui n'est pas restée sans écho auprès du roi du Maroc. -La France est le pays « hors berceau » où la concentration de chevaux barbes est la plus forte.

Raison pour laquelle elle fut admise à faire partie des co-fondateurs d’une organisation unique en son genre, l’OMCB : Organisation Mondiale du Cheval Barbe- Sa majesté lors du salon du cheval du Maroc à El Jadida (à une centaine de kilomètres de Casablanca) grande région d'élevage, a remis en audience privée à Franck Le Mestre les papiers officiels de l'étalon que celui-ci offre à la France.

« Ouadoud », retenez-le, est le nom du cheval Barbe en provenance du Haras Royal qui va désormais résider à partir du mois de novembre au Haras du Pin en qualité de reproducteur. « Ce très beau spécimen. Un très beau gris pommelé de 1,60 m au garrot plus grand que les standards de la race de 1,50 à 1,55 m, avec toujours une encolure et très robuste » selon les propos du prince Moulay Abdellah Alaoui, fait suite à des dons de paillettes et symbolise ainsi les relations étroites qu'entend entretenir le Maroc avec la France.

Il a été signalé la nette préférence pour le cheval local, le barbe, par le Roi Mohammed VI dont il encourage l'élevage. Ce cadeau en confirme la démarche. L'attachement pour cette race de chevaux est également affective. Le choix fut crucial pour sa majesté lors de la sélection du reproducteur pour la France dans ses écuries personnelles. Il a cependant choisi « Ouadoud » qui veut dire aimant, attachant.Et il est vrai que ce petit cheval d'origine Magrehbine qui existe essentiellement au Maroc, en Algérie et en Tunisie apprécié pour ses qualités d'endurance et de maniabilité est très touchant. Au cours du salon du cheval du Maroc il a obtenu un vif succès. Quelques beaux spécimens ont été exhibés lors du championnat national du cheval barbe. Le vainqueur « Seyf el Boraq » a ravi tous les suffrages; un superbe étalon bai brun de deux ans. La qualité selon les organisateurs des concours au regard des chevaux présentés serait en progression. Peu de chevaux soit environ 1000 sont officiellement inscrits avec papiers pour 150000 têtes de bétail répertoriées Barbe et Arabe-Barbe confondus.