Une journée riche en émotions
dimanche 09 décembre 2007

salon7-arabe-tete
Ph. Béatrice Fletcher

C’est sur des rythmes moyen-orientaux endiablés que s’ouvrait cette seconde journée du Championnat du Monde des Chevaux Arabes.

Aujourd’hui, cinquante deux mâles, répartis comme les femelles par tranches d’âge étaient venus tenter de gagner leur ticket pour la Finale de demain. Ce fut une journée particulièrement riche en émotions, lorsque, en fin de matinée, le service de sécurité du Parc des Expositions demandait l’évacuation immédiate du Hall 4. Spectateurs, juges et VIP se retrouvèrent donc à l’extérieur pour une trentaine de minutes. On sut plus tard qu’il ne s’agissait que d’une alerte déclenchée par la détection d’un court circuit. Emotion esthétique aussi, car le plaisir de voir évoluer côte à côte tous ces futurs chefs de lignée, issus de siècles de sélection, n’a d’égal que le plaisir d’imaginer les performances sportives de leur descendance. Car en dépit d’une image un peu figée et précieuse, c’est bien d’un concours mondial d’élevage qu’il s’agit, réunissant 24 pays et 160 éleveurs, comme le soulignaient régulièrement des commentaires avisés et instructifs y compris en langue arabe.

Comme nous le confiait Claude Serre, président de l’ACA “ A mon sens, les juniors sont plus prometteurs que les séniors, mais je crains que le Championnat ne soit encore gagné par les séniors qui sont plus des bêtes de concours que les poulains.” D’ailleurs, engagé dans la classe des yearlings, le gagnant est le seul deux ans du groupe MM Fabrizio basé en Italie. Parmi les deux représentants français engagés en 2 et 3 ans, belle performance du IM Bayard Cathare, 5ème, dont la soeur IM BYzance Cathare s’est illustrée hier. Raswan de Gargassan obtient lui aussi d’excellentes notes, mais Marquis Cahr (KSA), imbattable aujourd’hui, l’emporte de deux points sur Marajj (UAE) et le splendide Mardigras OMF (QAT). Chez les séniors, BS Specific, (Champion d’Europe et de France cette année) prend une très belle seconde place. Il portera tous les espoirs du clan français à la Finale, où il “a une place même si le niveau est très élevé” selon sa propriétaire Jennifer Dhombre.

Derrière lui Poganin (POL), devançait Esparto (UAE), Master Design (ANG) et l’étalon français Perfect de Lafon. Le dernier groupe mettait en scène des chevaux expérimentés de 8 à 13 ans dont certains faisaient sans doute leur dernière apparition à ce niveau. Escape IBN Navaronne D (UAE) raflait quatre 20/20 justifiés de la part des juges, devançant de peu Dkharo (KSA), Grafik (POL) et Sandhiran (ANG). La tension monte dans les écuries, demain le champion et le vice champion seront honorés comme il se doit, et les trois suivants seront nominés au Top 5. Un spectacle à ne pas manquer.