-->

Western, dernière ligne droite
lundi 22 novembre 2004

western-laporte-jac Whiz Pine
Eric Laorte et Jac Whiz Pine - Ph. Annie Vivier Lepage

Le centre équestre de Lippica à Ozoir la Ferrière recevait les cavaliers Western à la mi-novembre pour disputer les épreuves convoités du championnat national organisé par l’AFEW (association française d’équitation western).

L’ambiance était au beau fixe, les épreuves très animées grâce à bon nombre de cavaliers participants (voir liste des vainqueurs). En parallèle de ces épreuves et suite à l’entente établie avec la NRHA (association nationale de Reining) des classes de « Futurity », réservées exclusivement pour les jeunes chevaux, étaient au programme. Seul ce type de synergie permet le regroupement d’un nombre suffisant de cavaliers pour donner une valeur plus significative aux épreuves. Pour compléter cette action, les éleveurs s’étaient regroupés pour instaurer un système de prime. Le « jack Pot » devait être remis au premier jeune cheval de trois ou quatre ans, né en France, classé dans l’épreuve. Une raison de plus qui a compté dans la balance des engagements.

Côté piste, la première épreuve Snaffle, réservée aux trois ans, voit un excellent doublé de la part de Yonnel Estival avec Bogieplated Jac et Isa Topsail Whiz, des chevaux. Parmi les chevaux engagés par les cavaliers non pro, Laura Duponchel classe en tête de l’épreuve Topsy Chic Dream, un cheval né dans l’élevage familial. Pour les Professionnels, la lutte fût rude en demi finale où vingt huit chevaux concourraient. Les seize meilleurs rentraient en piste le second jour pour la finale. D’une manière générale, les scores furent moins éloquents que ceux du premier jour. A l’issue de l’épreuve le trio de tête se composait en troisième position de Grégory Legrand avec New Doc Peppy Cat (68,5 et 68) somme toute très régulier dans sa prestation, puis en seconde place Nicolas Jeanne (69,5 et 68,5) qui prouve ici qu’une année de travail avec sa jument PGB Great Girl Bar porte ses fruits. Outre sa passion pour le Western, ce cavalier assure au quotidien un poste d’agent des Haras au dépôt de Blois. Deux casquettes qu’il assure avec le même enthousiasme. Quand à la première place, elle revient, in extremis, à Eric Laporte (70 et 69) en selle avec Jac Whiz Pine, un cheval à suivre dans le futur.

Légende photo: Eric Laporte et Jac Whiz Pine - Ph. Annie Vivier Lepage