Approbation Z : Hautdegamme Montdésir met le Haras du Ménil Jean à l'honneur
vendredi 21 février 2020

Hautdegamme Montdésir Approbation Z Deauville Février 2020
Hautdegamme Montdésir, propriété du Haras de Ménil Jean, a été approuvé pour reproduire au stud-book Z © Marie Camille Le Roux

Sur les soixante candidats à l’approbation Zangersheide, vingt-trois nouveaux étalons ont validé les critères imposés par le Stud-Book, les 15 et 16 février 2020. Parmi eux : Hautdegamme Montdésir (Balou du Rouet x Topaze des Etisses), Selle Français de 3 ans, qui fait la fierté de son propriétaire Alexandre Gruson et Haras du Ménil Jean

Il a su séduire le jury d’experts ! Hautdegamme Montdésir, présenté à Deauville par Séverin Sigaud, a terminé avec brio le difficile test des deux jours et gagne ainsi son approbation en tant qu’étalon reproducteur pour le stud-book Zanngersheide. Né il y a trois ans chez Claire Rebollar en Gironde, Hautdegamme a été acheté foal lors de l’édition 2017 des ventes Fences Élites pour sa souche prestigieuse dont la troisième mère Jaguare rappelle le grand performer en CSIO5* Prince d’Inconville. Pour Alexandre Gruson, son nouveau prorpriétaire, le coup d’essai se transforme en coup de maître : « Nous n’avions pas eu trop de poulains en 2017 donc nous avons joué le jeu et enchéri sur six foals : quatre pouliches dont la souche de Kinette de Launay SF, ISO 174 et celle d’Itôt du Château, Sophie du Chateau, ISO 147 ; et deux poulains dont Hautdegamme. Investir dans des foals c’est un peu comme jouer à la loterie, mais c’est aussi une opportunité d’acquérir des souches reconnues à des prix abordables ».

Si les étalons approuvés à trois ans sont moins demandés que les reproducteurs performer, cette approbation est l’opportunité de se confronter à un jury d’experts. « Cela apporte un autre regard. J’ai toujours fondé beaucoup d’espoirs en ce cheval. Le voir approuvé aujourd’hui par un Stud Book aussi moderne et strict, tant sur les qualités que le physique et les radios, signifie que je ne me trompais pas. Je suis très heureux aujourd’hui, c’est un cheval hors du commun avec un mental d’acier. Il a quelque chose ! Je vais l’utiliser pour mes juments on verra bien ce que cela donne. »

Le cheval de sport français, européen ? 

L’évolution du cheval de sport est un sujet porteur de nombreuses interrogations, mais pour Alexandre Gruson, il faut résolument accepter que le cheval de sport français est européen. « On y met l’étiquette Selle Français car c’est un Stud Book très intéressant qui a ses valeurs d’origine, mais on travaille avec des étalons étrangers ou SF qui ont eux aussi des souches de Stud Book étrangers tels que Mylord Carthago ou Kannan. Eux-mêmes ne sont pas des Selle Français originels. Le sport a tellement évolué que la liste des qualités requises ne cessent de s’allonger :  qu’il faut un cheval au physique exceptionnel, des qualités intrinsèques, une visite vétérinaire impeccable, de la souplesse, du sang etc.»

Situé dans l’Orne, le Haras du Menil-Jean compte une dizaine de naissances par an, poneys et chevaux confondus. « Certaines années nous diminuons le nombre de naissances, cette année nous n’en avons que trois. Cela nous permet de prendre du recul sur notre production », explique Alexandre. Reconnu pour ses très bonnes souches de poneys de sports, le Haras du Menil-Jean travaille en étroite collaboration avec Valérie Rohmer et Adrien Neplay, pour préparer, valoriser et commercialiser les poneys de sport. Les jeunes chevaux sont eux préparés et valorisés par Alexandre Gruson sur les circuits jeunes chevaux nationaux et internationaux.

Dans un avenir proche, Alexandre évoque une réduction d’effectifs. Une opération que le haras avait déjà effectuée il y a deux ans à l’occasion des Ventes Fences Elite. « L’élevage c’est très long, cette année nous sommes en sureffectif. Mais vendre c’est aussi une façon de faire connaitre l’élevage et l’affixe. Au-delà d’être économiquement viable, c’est aussi l’opportunité pour nos chevaux d’intégrer de belles écuries et d’évoluer sous la selle de cavalier professionnels. »