Berlin s'en est allé
dimanche 13 septembre 2020

Berlin
Berlin avec Wim Schroder qui l'a révélé au plus haut niveau dès 2003 © Scoopdyga

Champion du Monde par équipe en 2006 avec Gerco Schroder et reproducteur remarquable, Berlin a marqué les mémoires au début des années 2000. Sa disparition laissera un grand vide dans le Holstein dont il était l'un des meilleurs ambassadeurs.

Henriette Venderbosch a annoncé hier la disparition de Berlin. L'étalon s'est éteint de vieillesse à l'âge de 26 ans au sein du Radstake, aux Pays-Bas, où il se consacrait à la reproduction depuis plusieurs années. Il laisse derrière lui une production conséquente avec Zerlin M, gagnant en Grand Prix avec Jos Lansink, H&M Extra et Zilverstar T, performants en 5* avec les frères Philippaerts, l'olympique Caspar 232, Dino W, régulier en 5* avec Bertram Allen avant d'être acheté par le roi du Maroc pour Abdelkebir Ouaddar, Ilena de Mariposa, compétitive sur 150, Berlux Z, l'espoir olympique de Simon Delestre, ou le Selle Français RMF Swing du Parc appartenant à l'Américaine Jessica Springsteen. Berlin a d'ailleurs plutôt bien produit en France où il compte un peu moins de 200 produits parmi lesquels VIP du Forezan, champion des 7 ans avec Julien Gonin avant d’être vendu à l'étranger, ou Very Good de la Bonn, formé par Quentin Marion et finaliste aux championnats du Monde jeunes chevaux. 

Pourtant, Berlin a mis du temps à acquérir ses lettres de noblesse. Né en Allemagne chez Josef Unkelbach sous le nom de Caspar 48 en 1994, Berlin est venu s'ajouter à la longue liste des fils de Cassini I : Cumano, Cassionato, Carambole, Cabrio van de Heffinck... Sa mère, Estia (Caretino), descend du Stam 890 et était elle-même bonne compétitrice bien que manquant un peu de moyens. A sa naissance, Berlin était plutôt joli mais un peu lourd et ne se démarquait pas vraiment, même si sa qualité de saut a toujours été remarquable. Il est donc ajourné à l'approbation du Holstein et il faudra attendre 2003 pour qu'il soit agréé par le KWPN grâce à ses performances. 

Berlin a effectivement fait les belles heures de l'équipe néerlandaise avec les frères Schröder qui l'avaient repéré à l'âge de 6 ans chez Jan Tops. "Quand je l'ai essayé, il m'a tout de suite fait bonne impression, il avait vraiment besoin de forcir, mais je n'avais aucun doute là-dessus. J'ai senti qu'il pouvait sauter n'importe quoi et il l'a prouvé au fil des années", confiait Gerco. Il fut alors acheté par Ger Visser pour les écuries Eurocommerce et fit ses premiers pas avec Wim, le frère ainé de Gerco. Les résultats ne se firent pas attendre : trois ans plus tard le couple participait aux championnats d'Europe de Donaueschingen. A cause d'une jambe cassée, Berlin est finalement passé sous la selle de Gerco. S'ensuivront un titre de champion du monde par équipe à Aix-la-Chapelle en 2006 et une autre aux championnats d'Europe de Mannheim l'année suivante. En bon représentant du Holstein, Berlin était un étalon solide  avec beaucoup de moyens, une magnifique technique à l'obstacle et une belle foulée de galop assortis à un très bon caractère. Autant de qualités qui en ont fait un excellent compétiteur puis un très bon père dont on entendra parler encore quelques années.