Bottleneck, fils d’Orient Express aux approbations à s’Hertogenbosch
mercredi 29 janvier 2014

Orient Express Patrice Delaveau
Orient Express sous la selle de Patrice Delaveau © Scoopdyga

Foule, ambiance garantie, belles origines et gloire assurée aux meilleurs lors des approbations des étalons KWPN à la Brabant Halle de s’Hertogenbosch du 5 au 8 février. Parmi les prétendants dans la catégorie obstacle un fils d’Orient Express du nom de Bottleneck.

 

Pur Selle Français de trois ans né en 2011 de la seconde année de monte (confidentielle) d’Orient Express,Bottleneck (en anglais goulot de bouteille que les bluesmen faisaient glisser sur les cordes de leur guitare) « a en fait été rebaptisé Global Express » d’après Patrice Bourreau, naisseur du poulain au Haras de la Gisloterie (14) et de son père Orient Express par Quick Star. La mère de Global Express est Dame Ricard par Laudanum ps, le meilleur pur sang de croisement dont Patrice fut un des promoteurs en son haras calvadosien de la Gisloterie. Née pour Madame Patrick Ricard (75) en 1991 Dame Ricard est une fille de la grande gagnante et Championne de France avec Etienne Laboute, Fidélité A (Arlequin AA).On doit à Dame Ricard de bons indicés à l’instar d’Iqbal des Hayettes (ISO142/04), Ornella (ISO 143/12) et plus récemment le beau Street Hassle (ISO143/12) que Patrice avait vendu été 2012 au néerlandais Joop Aaldering fin connaisseur du sang français puisqu’il avait aussi acheté Hors la Loi (Papillon Rouge) distingué « Keur » au show de s’Hertogenbosch il y a deux ans et l’international étasunien Quick Study. Joop Aaldeling est revenu début 2013se porter acquéreur de Bottleneck…et qui sait demain de son propre frère Clash qui a un an de moins.

Quel souvenir avez-vous de Bottleneck ?

Patrice Bourreau : Beau cheval (1,66 m aujourd’hui) avec une bonne tête, légèrement panard comme sa mère. Il est alezan,c’est la raison pour laquelle le stud-book du holstein, qui  n’a pas ménagé ses efforts pour venir le voir,ne l’a finalement pas retenu  à cause de sa robe.

Quant à la qualité de saut ?

Rien à redire selon André Chenu qui aurait bien aimé qu’on l’exploite…mais on ne peut pas tous les garder.Dommage !