Canturo s'est éteint
samedi 26 février 2022

Canturo
Canturo comptait de nombreux produits à haut niveau. © Scoopdyga

Ce 26 février, le Haras du Bois Margot, situé au Pin, a annoncé la disparition de Canturo, étalon holsteiner né chez Herbert Diederich, en Allemagne. A ce jour, le fils de Cantus, qui avait notamment couru sous la selle de Bernardo Alves, a un peu plus de 1300 produits enregistrés en France, dont 342 sont indicés à plus de 100 en saut d'obstacles. Canturo était âgé de vingt-sept ans et avait la particularité de porter le sang de Cor de la Bryère côté paternel, par le biais de Caletto, fils de Cor de la Bryère et père de Cantus, et côté maternel, par le biais de Calando I, le père de Fara, mère de Canturo. Canturo avait notamment pris part aux Jeux Olympiques d'Athènes en 2004 et compte de nombreux performers à haut niveau aujourd'hui.

Parmi les meilleurs ambassadeurs de Canturo, Zypria S NOS (Canturo x Lux Z), monture du Hollandais Willem Greve, l'étalon Good Luck (Canturo x Furioso II), piloté par l'Irlandais Cian O'Connor, Tycoon d'Argences (Canturo x Galoubet A), qui a été monté par le Tricolore Thomas Lambert, ou encore Valentino Massuère (Canturo x Galoubet A), frère utérin de l'étalon Nervoso. Et ce sont loin d'être les seuls. 

Ce samedi matin, le Haras du Bois Margot a publié un communiqué sur son site, saluant la mémoire et les qualités de ce reproducteur. 

"C’est avec une grande tristesse que nous vous annonçons la disparition de notre étalon Canturo.
Son cœur s’est arrêté… à l’aube d’une belle journée ensoleillée en Normandie. Il venait d’avoir 27 ans.
Nous avons acquis Canturo à l’âge de 18 ans. Dès le premier instant dans le boxe, nous avons été touchés par son charisme, son regard, sa balzane du crack herminée qu’il transmet systématiquement. En plus de son palmarès, il était pour nous une évidence de croisement améliorateur avec nos juments françaises pour apporter de l’équilibre, de la niaque, du respect ultime, de la locomotion, et le précieux sang de Cor de la Bryere... Neuf ans plus tard, nous pouvons dire qu’il a marqué l’élevage et le sport dans le monde entier.

En 2021, sa fille Zypria S a représenté son père lors des JO de Tokyo. Elle succède au plus haut niveau Mondial au célèbre Good Luck, Médaille d'Or aux Championnats d'Europe, alors que Canturo pointe chaque année dans les Meilleurs Pères de jeunes chevaux à Fontainebleau.
En tant qu’éleveur, nous gardons précieusement sa génétique et valorisons des jeunes chevaux et des poulinières par Canturo. Comme lui, sa descendance a les sens hyper développés tels que l’ouïe, le respect,… la marque des chevaux exceptionnels.
Nos pensées vont à son naisseur Herbert Diederich, à Karina Johannpeter et à son papa qui étaient propriétaires de Canturo de l’âge de 3 ans à 18 ans, à Kay Neatham qui a groomé Canturo pendant 6 ans au sein des écuries de Nelson Pessoa alors qu’il participait aux plus grandes échéances mondiales avec son cavalier Bernardo Alves.
Nous tenons à remercier tous les éleveurs qui ont fait confiance à Canturo, aux cavaliers qui ont du bonheur avec ses produits qu’ils mettent en valeur ; Et bien sûr aux étalonniers et à son entourage proche qui ont pris grand soin de lui pour ses 10 années de retraite en Normandie.
Canturo avait encore de beaux  tissus, un bel œil, toute sa tête, il préférait les « Äpfel » aux carottes… c’était le Papy joyeux du haras.
Au revoir Mon Cancan."

Plus d'infos à venir dans le prochain numéro de L'Eperon Hebdo