Championnat SF : Concours de race mais mixité des races
lundi 24 février 2020

Hold Up de Riverland
Hold Up de Riverland (L'Arc de Triomphe x Kannan GFE) termine deuxième du championnat SF derrière Hors Norme du Lavoir (Balou du Rouet x Mermus) : l'heure est à l'ouverture au sang étranger dans le SB Selle Français © Jean-Louis Perrier

L'écharpe de Champion de France des 3 ans Selle Français a été attribuée, dimanche 23 décembre à St Lô, à Hors Norme du Lavoir, joli fils de Balou du Rouet.Viennent ensuite sur le podium Hold Up Riverland (L'Arc de Triomphe, Old) et Hollister du Plantey (Dominator 2000, Z). Concours de race mais mixité des races.

Il fallait se distinguer des quelques trois cent chevaux de 2 ans observés aux qualificatives d'automne en région pour prétendre s'aligner au Championnat de ce 21 février. Soixante et onze mâles nés en 2017 figuraient au listing. Ils viennent juste de prendre 3 ans. Quelques physiques sont déjà bien aboutis, d'autres en cours de maturité.

La nouveauté d'un classement permanent instauré l'an dernier révélait une moyenne de 16,71 pour le leader Happy Day d'Iscla (Toulon, Bwp et Signora par Kannan, Kwpn), souche "du Chateau" notée 10/10, né en Touraine, et désormais propriété de Jérémie Rolland à Pirou (50). Il gagnait les 2 ans de Saint-Lô, qualificative régionale d'où provenaient cinq des dix premiers au provisoire.  

Coup d'oeil sur les parents

Contendro , Holst (Contender, Holst), leader des étalons de Complet à la WBFSH (Fédération Mondiale des Stud-Book) et Andiamo Semilly (Diamant de Semilly) étaient (assez logiquement) les pères les mieux représentés sur ce concours (quatre poulains chacun), tous deux ayant beaucoup sailli en 2016. Parmi les pères bien présents avec trois produits citons ensuite Cicero Van Paemel, Z (Carthago, Holst), le fameux Windows VH Costersveld, Bwp alias Cornet Obolensky (Clinton, Holst) qui pourrait bien croiser avec la jumenterie française, Balou du Rouet, Old (Baloubet du Rouet), Candy de Nantuel (Luidam, Kwpn), Cicave du Talus (Untouchable, Kwpn) qui jouissent aussi d'une belle promotion. Des pères reconnus comme Mylord Carthago (Carthago, Holst) et le regretté Vigo Cécé (Quaprice, Holst), vice Champion à 2 ans et Champion de l'approbation Selle Français à 3 ans, avaient deux postulants dans ce championnat de France 2020 de la race SF.

Avec quarante-quatre pères différents cette année, la diversité était au rendez-vous mais le Selle Français Originel (SFO) se fait (extrêmement) rare. Les étalons SFO Dollar du Murier (1 poulain), Diamant de Semilly (2), Nervoso (1), Andiamo Semilly (4) résistent néanmoins quand il est désormais admis que l'Europe de l'élevage et la mixité des croisements (sang étranger x sang français) prend progressivement, et sans doute durablement, le pas sur les fonds baptismaux de la race Selle Français. "On est au vingt et unième siècle", confiait un éleveur qui "ne s'interdit pas d'utiliser ce qui se fait de mieux chez nos voisins".

Idem du côté des mères. Les pures SFO du terroir sont moins nombreuses qu'il y a encore cinq ou six ans. Seules vingt deux mères sont exemptes de sang étranger. Mais dans trois ans? "Tout change" disent les éleveurs rencontrés au Salon des Etalons. Tout s'accélère aussi. Est-ce un bien, est-ce un mal? C'est une réalité. Les priorités des éleveurs mutent depuis quelques années déjà, la pression commerciale est là, il faut produire de beaux chevaux qui séduiront le marché, alléger le modèle (on l'a vu), garder la force, conserver l'énergie qui a fait la réputation du Selle Français...en bref s'adapter. Le cahier des charges est lourd. Compliqué mais passionnant. Le stud-book veille et donne des orientations. Il donne aussi "sa chance au produit".    

Sur le terrain

L'édition du Championnat 2020 faisait l'impasse sur l'atelier du "saut monté" (décalage du calendrier oblige, les candidats viennent de prendre 3 ans) mais incluait les traditionnels exercices du "saut en liberté" (35% de la note finales), l'examen du modèle (45%) et de la locomotion (20%), le tout associé à une note de génétique qui jauge de la "profondeur" de la lignée maternelle. Rien à redire sur l'organisation de l'événement, il "roule" parfaitement et le saut en liberté reste l'atelier le plus fréquenté par le public y compris étranger. On regrettera la survivance de vieux démons que l'on croyait évacués à savoir quelques préparations outrancières sur l'obstacle. Oups !

Le podium nous a tenu en haleine

Hors Norme du Lavoir (Balou du Rouet, Old et Destinée du Lavoir par Nermus, Kwpn), né chez Michèle Porte (voir son interview video ICI à Haute Vigneulles (57) gagne finalement le championnat après une démonstration de style sur les barres. Il est joli. Les commentaires entendus rapportent un format un peu réduit et sans rapport avec les deux précécents champions 2018 et 2019 mais il faut mettre en perspective et rappeler une "discontinuité" du Championnat anticipé par rapport à ce qui se faisait précédemment, passant d'Octobre à Février. Quelques mois de différence (qui comptent) et le modèle peut être impacté. Gageons qu'au testage de décembre ou l'on en verra davantage avec l'exercice (primordial) sous la selle, les approuvés (25) auront encore changé physiquement et qu'après son (possible) passage par les Ventes Fences Elite de Septembre (à surveiller) notre Champion 2020 aura gagné en points de force. Il reste intéressant et conforme à l'idée de modernité qui prévaut actuellement. Sa souche maternelle compte des indicés d'où émerge Quapitale du Lavoir (Heartbreaker, Kwpn), ISO 159/12.  

L'élevage Riverland (cinq candidats cette année), très gros contributeur au stud-book Selle Français, a flirté avec l'exploit. Mais faire gagner un fils de l'Arc de Triomphe, Old, désormais promu à Zangersheide, a-t-il encore du sens, ce en dépit de la belle génétique de Hold Up Riverland issu de la souche Quidam de Revel ? Dirka, est sa quatrième mère. Il pointe donc à la 2e place. Il est cependant admis que l'Arc de Triomphe, Old (Landor S, Old) qui produit en CSI cinq étoiles peut ramener du modèle, des points de force, une certaine susceptibilité à l'instar de ce que l'on a vu dans le rond en liberté où Hold Up Riverland a du être appuyé pour éviter qu'il ne se "perche" davantage.

Noir comme son père, Hollister du Plantey (Dominator 2000, Z et Soriana de Bray par Gio Granno, Old), né au Domaine du Plantey (54) et engagé par Camille Garibal (12) est troisième. Notée 8/10, sa souche maternelle est de qualité. On y trouve Gerbe d'Or, fierté du stud-book Selle Français. Bien qu'harmonieux et abouti il a un peu d'épaisseur selon nous. Il saute néanmoins avec facilité (17/20), montrant de la générosité et accusant de la trajectoire qui le porte assez loin derrière la barre. 

Ils peuvent saillir dés maintenant

Transféré dans le "Meeting d'Hiver" et son Salon des Etalons dont il a assuré le fil rouge, le concours étalons du Selle Français n'a pas souffert du changement de date, bien au contraire. Il a pris une nouvelle dimension en ouverture d'un week-end très dense permettant aux étalonniers et éleveurs européens de tout crin d'apprécier une génération des "H" de belle facture. Voilà la saison de monte lancée car les vingt-cinq 3 ans fraîchement approuvés sont disponibles pour reproduire dés cette année dans la race Selle Français. Leur approbation sera confirmée au testage de Décembre prochain. Le schéma de sélection du stud-book S.F se poursuit. La promotion de la jeune génétique est une des priorités.