Championnat de France SF femelles 2 et 3 ans : Hypnose de l’Etre et Gracefire de Lure reines de leur génération
dimanche 08 septembre 2019

Gracefire de Lure
Le grâce et le feu ont séduit chez les 3 ans © Eric Fournier

Au terme des différents ateliers examinant les capacités de cheval de sport des pouliches de 2 et 3 ans, les juges du Selle Français ont rendu leur verdict sacrant les meilleures de leur génération. On remarque une forte présence des courants de sang étrangers.

Sous le charme d’Hypnose de l’Etre

La championne des 2 ans, Hypnose de l’Etre, est une fille du Holsteiner Contendro avec Promise du Reverdy, par Robin II Z, avec une bonne souche normande où l’on retrouve de nombreux performers. Elle est née au Haras de l’Etre dans l’Orne et obtient une moyenne  de 16,91 avec 17,25 au saut. Sa dauphine Htag du Sornin par Sandro Boy et une jument hanovrienne qui conclut avec une moyenne de 16,74 avec la meilleure note à l’obstacle (17,50). Elle représente l’élevage de l’Isère de Bruno Montginoux.

Le tiercé gagnant est complété par Hedjazz du Haut Bois, notée à une moyenne de 16,65. Elle vient de l’élevage d’André Laresche dans le Doubs qui l’a fait naitre du croisement de Windows VH Costersveld alias Cornet Obolensky, et Vanoise du Haut Bois une fille de Le Tôt de Semilly représentant une bonne souche normande.

La grâce et le feu de Gracefire de Lure séduisent

Les scores ont été serrés pour déterminer le podium des 3 ans où huit pouliches décrochent une note d’ensemble supérieure à 16. La gagnante Gracefire de Lure représente l’élevage charentais d’Eric Chamouleau. C’est une fille du beau et excellent performer de Malin Baryard le KWPN Tornesch. Sa mère Daome de Lure par Eurocommerce Berlin est issue d’une bonne lignée maternelle normande où l’on trouve de nombreux performers comme Very Good de la Bonn (ISO 153) ou en remontant les générations l’étalon performer L’Amour du Bois (ISO 171). Elle obtient une moyenne générale de 16,60 devançant de peu les deux représentantes de l’élevage des Côte d’Armor de Roland Fustec, Gavotte de Rance et Girene de Rance.

Pour ces deux juments on retrouve des géniteurs SF, Rock and Roll Sémilly étant le père de Gavotte, dont la deuxième mère est l’illustre Sophie du Château (Galoubet A) tandis que Girene représente la production d’un jeune fils de Quidam de Revel, Checkdam du Givre, croisé sur une souche maison avec Une de Rance, par l’Arc de Triomphe. Ce podium est talonné par deux juments ayant obtenu d’excellentes notes dans certains ateliers.

A la 4e place Geisha Batilly par Qlassic Bois Margot et Coréenne Batilly par Numero Uno s’est distinguée par ses allures avec une note de 17,87 pour cette représentante de l’élevage de Jean-Claude Viollet (89).  Au 5e rang, Gigi des Rondets une fille du BWP Orlando avec Arkana Cot Chat par Arko, obtient la meilleure note à l’obstacle avec 17,12. Elle est née dans le Doubs chez Jean-Paul Pritzy et était présentée par Romane truffier (76).

Les résultats complets : ICI.