Disparition brutale de Plot Blue
mercredi 05 juin 2019

Marcus Ehning avec Plot Blue
Marcus Ehning avec Plot Blue aux Jeux de Londres en 2012 © Eric Knoll

Plot Blue, le compagnon de longue date de Marcus Ehning, s'est éteint hier à l'âge de 22 ans. L'étalon a été victime d'une fracture du bassin l'an passé qui n'a pu être soignée malgré de longs mois de convalescence. Son entourage a du se résoudre à le laisser partir...

Ce sont les étalonniers étrangers qui ont commencé à répondre la nouvelle hier soir : Plot Blue est mort. Cela a été officialisé un peu plus tard par la famille Neyrat et toute l'équipe d'European Stallions Resort chez qui il faisait la monte depuis deux saisons : "Terrible journée. Notre haras est endeuillé par la mort aujourd’hui de Plot Blue. Nous sommes effondrés par cette disparition (...). En fin de saison dernière, l’étalon s’est brisé le bassin en chutant lourdement du mannequin. Plot Blue fut hospitalisé pendant 8 mois à la Clinique Vétérinaire Equine de VETAGROSUP où il a reçu les meilleurs soins, soutenu dans un harnais, dans un boxe spécialement aménagé. Malgré cette longue période de soins, son état ne s’est pas amélioré suffisamment pour que l’on puisse espérer pour lui une retraite heureuse et digne. La décision ultime a donc été prise. Plot Blue a fait preuve pendant son hospitalisation d’une force de caractère et d’un moral hors du commun, à la mesure de ce qu’il a toujours montré. Nous t’aimons et pensons très fort à toi champion."

Un compétiteur solide

Né au Pays-Bas dans l'lélevage F. C. M. Burgers, Plot Blue est acquis rapidement par la Suissesse Kathrin Somagyi puis il a débuté les concours internationaux sous la selle de Werner Muff avec qui il a participé aux JEM d'Aix-la-Chapelle en 2006 et aux Européens de Mannheim en 2007. Sa carrière a pris une autre envergure lorsqu'il est arrivé dans les écuries de Marcus Ehning l'été suivant. Leur entente n'a pas tardé pas à fonctionner puisqu'ils ont gagné en novembre le Grand Prix du CSI 5* de Lyon. Plot Blue n'était peut être pas le plus rapide, mais il a montré une régularité et une longévité rares. Pendant sept ans le bai n'a cessé d'accumuler les classement au plus haut niveau. Avec Marcus, l'étalon a pris part à cinq championnats dont les Jeux Olympiques de Londres, les JEM de Lexington en 2010 d'où il a ramené l'or par équipe. La même année il a également remporté la finale Coupe du Monde à Genève. C'est d'ailleurs sur la belle piste de Palexpo que le Centaure a choisi de réaliser les adieux de Plot Blue en 2015. "Nous avons vécu tant de choses tous les deux. Je suis très heureux qu'il fasse ses adieux à Genève, où nous avons de si beaux souvenirs", avait-il déclaré les larmes aux yeux. Rares sont les moments où l'Allemande montre si émotif mais le bai était sans conteste l'un de ses chevaux de coeur.

Un succès crescendo à l'élevage 

Plot Blue a finalement peu sailli en parallèle de sa carrière sportive. Ce n'était pas faute d'intérêt des éleveurs. Outre les résultats sportifs, la force, le mental, la santé solide de l'étalon, il présentait aussi un papier intéressant. Plot Blue est le fils de Mr Blue et de Ilotte. Cette fille de Pilot a également produit Oklund, compétitif sur 160 et lui-même père d'une trentaine de vainqueurs internationaux dont Tarpan sous la selle de Denis Lynch. Elle a aussi donné Ulotte, mère de Babylotte, grande gagnante internationale avec le Brésilien Yuri Mansur. L'entourage de Plot Blue a tout simplement choisi de privilégier le sport à l'élevage. Une vingtaine de juments soigneusement triées sur le volet lui ont été adressées chaque année. Ses premières "vraies" générations n'ont que huit ans mais comptent déjà quelques étalons dont le remarquable Million Dollar. Une trentaine de ses produits tournent en internationaux. L'année dernière, le bai a servi plus de 250 juments en France et à l'étranger. Ses fils et filles devraient encore faire résonner son nom sur les terrains de concours. 

Il reste encore quelques paillettes de Plot Blue. Sébastien Neyrat précisait ce matin que ces dernières seront utilisées uniquement selon la méthode de l'ICSI (Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïde une nouvelle méthode de consistant à l'injection d'un seul spermatozoïde dans l'ovocyte)