Espoir du complet : Gossederiche Pierre en haut de l’affiche
mercredi 23 octobre 2019

Gossederiche Pierre et Benoît Delavigne Espoirs du complet 2019
Gossederiche Pierre, présenté Benoît Delavigne, remporte les Espoirs du comptet 2019 © Selle-Français

Un très bon lot de trois ans était présent le week-end dernier lors du Mondial du Lion lors de l’événement « Les Espoirs du Complet » orchestré par le Stud book selle français. Huit sujets passent la barre du 16 à l’issue des calculs définitifs. Gossederiche Pierre, né dans le Centre, l'emporte avec un léger avantage.

Tous s’entendaient, en bord de piste comme au centre des ateliers, à convenir de belles prestations de la part des dix-sept prétendants à une distinction pour cette nouvelle éditions Espoirs du Complet. A l’issue des tests, le verdict est tombé avec des notes qui ne se sont pas démenties. La moitié des jeunes recrues obtient une moyenne entre 16 et 16.5 alors que le trio de tête se tient dans un mouchoir. Au regard des origines, les courants sont très diversifiés. Sur le terrain, on constatait que les dispositions des sujets permettaient d’envisager des options également diversifiées vers les circuits amateurs ou les sphères du haut niveau. Si le vainqueur possède des origines classiques SF (Flipper d’Elle/Oberon du Moulin), on retrouve par ailleurs Upsilon (AA) et Vagabond de la Pomme (SBS) avec trois produits ainsi que Canturo (Holst) avec deux sujets. 

Un podium serré

 1er – Note générale 16.53 : Gossederiche Pierre est un fils de Flipper d’Elle et Orée de la Pierre (Obéron du Moulin) présenté par Benoît Delavigne, cavalier installé dans le Loiret. Il est né au Haras de Garrypierre dans le Loir et Cher dont l’origine remonte aux années 1960 sous la houlette du Docteur Michel Herbeau. La famille de ce dernier, dont Sylvie et Delphine Herbeau, fait perdurer à demeure la passion de l’élevage. Gossederiche a tout pour plaire, régulier sur tous les ateliers et présentant un modèle apprécié des juges. Il est d’ores et déjà sérieux et régulier au travail avec une belle harmonie et de l’équilibre, un bon galop. Il est énergique et bien dans sa tête souligne son cavalier, des qualités très remarquées ici même par des homologues qui présentaient leurs recrues.  2e – Note générale 16.5 : Gonflée à Bloc est une fille d’Upsillon et Vendange Tardive (Sleeping car, PS), présentée par Matthieu Nadot, installé dans le Maine et Loire. Elle est née dans l’Allier pour le compte de Philippe Chan. Elle possède sans conteste beaucoup de sang, son cavalier qui a eu l’occasion de la monter depuis le concours Elevage du Pin a ressenti en elle un énorme potentiel et a pris un vrai plaisir à lui donner les bases. Ce potentiel n’a pas échappé à d’éventuels acheteurs étrangers, les propositions n’ont pas manqué lors de cet événement international. Gonflée à Bloc restera dans l’Hexagone et rejoindra prochainement les écuries d’Astier Nicolas qui s’est porté acquéreur. 3e – Note générale 16.41 : Gin Fizz Tonick est un fils de Canturo et Popy d’Or (Roseau d’Or AA), présenté par son naisseur et cavalier Simon Robichon. Ce dernier possède une structure impliquée dans le CSO comme le Complet alors qu’il s’est lancé dans l’élevage depuis quelques années à Montmorillon dans la Vienne. Gin Fizz bénéficie de sang grâce à son courant maternel, du chic, de la locomotion. Le choix de Canturo, au look très actuel, apporte de la force, de la technique sans enlever le sang.  Notons au pied du podium le second produit présenté par Simon Robichon, Get Vingt Sept Tonick (16.37) dont le père est également Canturo et une mère anglo-arabe Hawai des Pesquies (Gaverlys du Cercle AA).Les résultats détaillés ICI