Happy Day d’Iscla confirme la belle production de Signora
mercredi 26 février 2020

Happy Day d'Iscla
Happy Day d'Iscla © Jean-Louis Perrier

Quatrième du championnat de France des 3 ans Selle Français à St Lô il y a quelques jours, Happy Day d’Iscla manque de peu le podium, mais a montré suffisamment de qualités pour mettre en valeur la production de l’élevage d’Iscla avec sa poulinière vedette, Signora par Kannan.

Le Salon des étalons de sport de St Lô est un formidable lieu de rencontre pour les acteurs de l’élevage de chevaux de sport. Guy Duchamp fait partie de ces éleveurs avec qui la conversation pourrait s’attarder longtemps ! A St Lô, deux produits de l’élevage d’Iscla qu’il a créé à Sonzay près de Tours, avec sa compagne la Dr. vétérinaire Isabelle Lévy, étaient en piste: le  jeune Happy Day d’Iscla par Toulon, présenté par Jérémie Rolland ; et son ainé Best of Iscla, par Diamant de Sémilly, performer ISO 152, désormais sous la selle de Margaux Rocuet après un cursus SHF remarquable : "Excellent" à 4 et 5 ans, "Elite" à 6 ans. Tous les deux sont des produits de Signora, une fille de Kannan issue de la formidable souche de Jean Grandjean. Signora est l’une des poulinières les plus pourvues en points PACE, avec 24 points, juste un de moins que sa sœur utérine Kolea du Château, par Allegretto, leader de ce classement (voir notre numéro annuel Hors Série Elevage).

 L’histoire de l’élevage d’Iscla a incubé à Nozilly au centre de recherche de l’INRA où travaillait Guy Duchamp. "J’étais rentré en 1979 comme responsable bovins. Puis la personne qui s’occupait de la jumenterie expérimentale est partie et je me suis retrouvé à ce poste qui était sous la direction d’Eric Palmer. J’ai beaucoup appris à ses côtés ! C’était les débuts de la congélation de la semence et des transferts d’embryons. Jean Grandjean avait du mal à remplir sa bonne jument Javotte D (Cor de Chasse) qui commençait à prendre de l’âge. Il nous l’a amenée, puis nous avons eu sa fille Sophie du Château (Galoubet A) pour faire des transferts d’embryons. En 2006, Sophie du Château avait deux embryons de Kannan, et l’un a donné une jument (l’autre est Sultan du Château, grand performer avec Laurent Guillet ISO 168, ndla), dont j’ai pu négocier l’achat avec Jean Grandjean. C’est Signora ! Maintenant nous avons aussi une de ses filles et une de ses petites-filles à l’élevage, ainsi qu’une trotteuse." Mise à la reproduction dès son plus jeune âge, Signora a très vite montré qu’elle transmettait cette précieuse génétique issue de la souche de l’anglo de complément Manuela (par Labrador PS). Les cinq embryons collectés pour sa première année de reproduction ont tous donné en 2009 des performers dont Vitot du Château (Toulon) ISO 165 avec Olivier Guillon. Avant l’excellent Best of Iscla vendu après le championnat des 2 ans, Signora a produit Aristo des Luthiers pour le compte de Jean-François Morizot, un produit de Diamant de Sémilly qui tourne en CSI ** sous couleurs hongroises. Après Diamant de Sémilly, Signora a été croisée avec le père de celui-ci, Le Tôt de Sémilly pour donner Comète d’Iscla ISO 128, qui tout en poursuivant sa carrière sportive a déjà six produits pour son éleveur ! Discla, par le BWP Nonstop, suit la même double carrière avec déjà un ISO 137 et quatre produits enregistrés.

Avec le savoir faire de l’élevage d’Iscla, la fameuse souche de Javotte D va continuer à marquer les sports équestres !