I Am Boy is dead
lundi 26 novembre 2012

I am Boy
I am Boy © Eric Fournier

L’ancien étalon des Haras Nationaux est mort mercredi de coliques à 16 ans. Il laisse 130 produits enregistrés dans la base SIRE

Né en 1996 de Stew Boy (Jalisco B) et d’une mère Une Ivresse par Quart de Vin ps, I Am Boy (ISO 143/03 BSO +9 C.D 0.90) a vu le jour chez le Vicomte Yves de Soultrait à Toury Lurey (58). Sa deuxième mère Banderilla a produit des gagnants comme Potemkine (ISO 145), Igor des Saccarts (ISO 148) CSI à l’étranger, Lafrica (ISO 143) et Qaballeros (ICC 154) tous issus de pères purs sangs. Jerôme Hurel a mis en valeur ce grand cheval bai (1,73m) et le classait notamment 3ème place du Championnat des 5 ans en 2001. Puis on le vit à 6 ans et durant toute ou partie de sa carrière de concours avec Jean Luc Dufour (puis son fils), le normand l’ayant racheté aux Haras Nationaux alors que l’institution commençait à réformer une partie de ses effectifs. I Am Boy était devenu hongre.

En fin de carrière (12 650 € de gains) Jean Luc Dufour l’avait placé en dépôt vente chez Anne Heinrich près de Guéret. « Le cheval était sur le point d’être vendu mais je n’ai pu me résoudre à le voir partir de chez moi et je l’ai acheté en décembre 2009 » se souvient l’éleveuse qui l’héberge alors chez Emmanuel Quittet. « C’était un cheval généreux ». Dans la production de I Am Boy on note 27 indicés à 110 et plus dont Riva Noe de la Treille (ISO 137/11), Quelle Carneville (ISO 126/11) et Riveur des All (ICC 126/10).