Le Selle Français s’habille en léopard
jeudi 15 octobre 2020

Si sa robe peu commune n'a pas manqué d'attirer les regards, Irelkao l’Evidence n'a pas manqué de se distinguer également à l'obstacle en obtenant la meilleure note chez les 2 ans

Le Parc du Cheval de Chazey sur Ain accueillait le 14 octobre la 4e étape du circuit de qualification pour les jeunes candidats étalons de Selle Français. Les juges ont apprécié un lot bien fourni et de qualité surtout chez les 2 ans.

Les juges étaient unanimes sur la bonne tenue de l’étape de Chazey sur la route des qualificatives étalons Selle Français. Les infrastructures du Parc du Cheval de Chazey sur Ain, et l’équipe des éleveurs de la région en coordination avec le Stud-book du Selle Français ont permis une organisation sans faille où trente-quatre poulains de 2 ans et treize de 3 ans se sont présentés aux juges. "C’est la 4e étape et c’est le lot le plus fourni avec une très belle qualité, les éleveurs de la région peuvent être fiers", commentait Michel Martinot. "Il y a vraiment des bons chevaux qui ont tout ce qu’il faut pour devenir étalon. On a pu se lâcher sur les notes !", confirmait Jacques Friant, lui aussi juge à l’obstacle en liberté. Et le fait est que le lot de 2 ans affiche de très belles notes avec neuf chevaux à plus de 16 de moyenne. Le premier de la classe avec une moyenne de 16,88 est Idéal du Marclet, né chez son propriétaire Christian Laissu dans la Loire. Ce joli bai a la meilleure note au modèle avec 16,70 et est l’un des sept chevaux à passer le score de 17 à l’obstacle en liberté. C’est un fils de Toulon et de Vénus du Marclet par Controe. A la deuxième place, Irelkao l’Evidence se distingue non seulement par la meilleure note à l’obstacle avec 18, la 3e au modèle avec 16,30, mais aussi par sa robe " léopard", terme officiel pour un blanc constellé de tâches noires et brune ! Plus usuelle chez les chevaux appaloosa, cette robe pare ce Selle Français fils de Jo de Labarde (voir ICI), un ancien complice de Kevin Staut avec qui il a obtenu l’ISO 166. Sa mère, Perelka par Patrol, est une jument polonaise qui lègue à ses produits ce look insolite. Irelkao L’Evidence est né chez Jennifer Vallentien en Haute Savoie et a été acheté à un jour suite à la parution de ses photos sur Facebook par Suzanne Gomez, une ancienne cavalière amateur passionnée qui vit près d’Avignon où il a grandit- depuis son sevrage. Le podium est complété par I Am de Blancheville par l’Arc de Triomphe et Qahwa de Blancheville par Dollar Dela Pierre, né à la S.A.S Delacquis (01) et présenté par Anne Combe Delacquis.

Chez les 3 ans, on a vu plusieurs candidats très intimidés lors de la présentation montée dans le grand manège ! La victoire est pour l’élevage bourguignon de la famille Moutrille, avec Hemrald de Lyr, un fils du crack d’Harrie Smolders Emerald van’t Ruytershof et de Darbella de Lyr par un autr  très grand performer, Baloubet du Rouet. Son dauphin Hearton de Cahuzac est enregistré anglo-arabe comme son père Sandjak Nedjma tandis que sa mère, Fiona du Suary est une BWP par Clinton. Il est né chez son propriétaire David Gony en Haute Saône. Il a obtenu les meilleures notes  des deux ateliers obstacle, 16,75 au saut en liberté et 16 monté. Le 3e rang est pour Halpy du Corty, un fils du performer Vagabond de la Pomme né en Haute Savoie chez Didier Bouchet. Sa mère Angèle de Kreisker (ISO 112) est une fille de Baloubet du Rouet avec la bonne souche de l’élevage de la famille Ansquer. Elle a déjà produit avec Kannan, Genépi du Corty, auteur de 7 parcours sans faute dont la petite finale de Fontainebleau sur 12 sorties, et Fétiche du Corty qui a frôlé le grand chelem, avec 16 sans faute sur 17, malheureusement une faute en finale des 5 ans à Fontainebleau, tous deux montés par Damien Demaison qui présentait ce bai harmonieux noté à 16,30 au modèle pour une moyenne générale de 15,87.  

Les résultats ICI