Plans de monte : Mouche, ou le sang d’abord
mardi 20 avril 2021

Julien Bellet
Julien Bellet © Emilie Le Guiel

Julien Bellet, 41 ans, fait partie de la nouvelle génération d’éleveurs Selle Français. A la tête d’une exploitation laitière de 300 vaches en EARL avec son frère Mathieu, ils partagent également un cheptel de 160 chevaux à l’affixe « Mouche ». Par ailleurs administrateur de Cheval Normandie, il est entre autres à l'origine du NEW Tour, ces épreuves de valorisation à optique de commercialisation organisées durant la basse saison pour la première fois cette année avec succès. Il partage avec nous ses principaux choix de croisements 2021.

L'Eperon : Comment se font vos choix de croisements ?

Julien Bellet : Je fais une « long-list » de tous les étalons que j’ai remarqués. Je cherche activement dans la jeune génétique. J’essaie ensuite de bien analyser mes juments et de rectifier ce qui doit l’être en choisissant un étalon complémentaire. Je ne fais pas obligatoirement un croisement pour faire du commerce ! Le plus important pour moi est de garder le sang. Je suis attentivement la production des étalons en regardant les origines des chevaux gagnants du week-end en France ou à l’étranger, que ce soit sur les Grand Prix ou même les épreuves intermédiaires. J’aime étudier cela, car je n’ai pas le temps de me déplacer à l’étranger. C’est un peu mon moyen d’y aller (rires) ! 

Je ne fais pas de plan à l’avance et me décide souvent face à la cuve, au moment d’inséminer (rires) ! Je suis convaincu qu’il faut varier : on ne peut pas aller toujours aux mêmes chevaux, d'autant qu'aujourd'hui le cocktail Diamant / Kannan nous bloque beaucoup. Par exemple, notre bonne jument Alba Mouche est une Diamant de Semilly, SF x Kannan, KWPN x Quidam de Revel, SF x Grand Veneur, SF x Uriel, SF. C'est une super famille mais un casse-tête à croiser ! 

Peut-on évoquer vos principaux croisements pour cette année ?

Alba Mouche SF, ISO 140/2018, arrête la compétition cette année. Elle ne sera pas saillie en transfert d’embryon car je ne dispose pas d’un grand cheptel de porteuses et qu’elles seront dédiées à mes jeunes juments. Elle ira à Chacoon Blue, Meckl (Chacco-Blue, Meckl x Cartoon, Old) qui devrait amener beaucoup de galop et de la souplesse. Alba est une jument très tendue au modèle, et manque un peu d’amplitude mais dont tous les produits sautent avec un fort passage de dos et un énorme respect à l’image de Dayana Mouche, SF, sa spectaculaire fille d’Utrillo VD Heffink, bwp, championne des 3 ans en 2016. J’avais un temps pensé à Pegase van’t Ruytershof, Bwp pour elle. C'est la lignée de Diamanthina, la sœur d'Emerald, la famille un peu "vedette" du moment. Comme Il Faut, West, son père, produit extrêmement bien, mais est peu fertile, voilà pourquoi Pegase me séduisait.

J'ai une propre-sœur de Dayana, Idyana Mouche, très moderne que j'ai croisée avec Chacgrano, Old. Le cheval ressemble beaucoup à son père Chacco-Blue. La jument étant un peu « princesse », j’avais besoin d’un cheval qui va dans la barre, très volontaire et courageux. 

Olympe Mouche, SF (Kannan, KWPN x Super de Bourrière, SF) produit des chevaux très sauteurs avec beaucoup de force. Son premier poulain Actros avait fait le record des ventes Fences, vendu au Roi du Maroc pour 90 000€. On a vendu l’année dernière Carlina Mouche, SF (L’Arc de Triomphe, Old) en Italie à Eric Louradour qui lui promet un avenir en Grand Prix. J’ai choisi pour 2021 Helios d’Helby, SF (Cornet Obolensky, bwp x Carthago, holst) qui n’apportera pas trop de volume, tout en apportant le chic et le sang qui peut manquer à Olympe.

Déesse Mouche, SF (Quartz du Chanu, SF x Elan de la Cour, SF) est une sœur utérine de Claptonn Mouche, SF (Conrad, Holst), finaliste des championnats du monde de Lanaken à 6 ans et d’Hindy Mouche, SF (Carpe Diem J&F Champblanc, Holst), tous deux top price des ventes NASH à respectivement 60 000€ et 47 000€. C’est une jument avec un dos un peu long et un peu faible dans le dos, mais avec énormément de sang, moderne. Je vais me diriger vers Hardrock Z (Heartreaker, kwpn x Carthago, holst), un cheval au dos bien tendu et qui lui apportera de la confiance.

Oméga Mouche, SF (Verdi, SF x In Chala A, SF) est une jument qui manque un peu de galop mais avec un respect énorme de la barre. Elle a besoin d’étalons froids car elle est très sanguine. Je m'intéressais à Grey Sky d'Ivraie, SF (Cornet Obolensky x Cook du Midour, AA) que je trouve impressionnant sur les barres avec une excellente famille Anglo. Je lui préférerais toutefois une jument très belle dans le modèle.  Mais je ne pourrais le tenter avec cette jument-là car le croisement Cornet x AA me semblerait trop explosif.

En revanche, je pense pour elle à Kouros d’Helby. Il peut sembler peu moderne au premier abord, mais on sait que ce courant de sang matche bien. Ses produits sautent. C'est un pedigree que j'affectionne : Narcos II x Laudanum, comme le très actuel Tangelo van de Zuuthoeve. Quant au cheval, il a connu une remarquable longévité en compétition où il a démontré un courage énorme en Grand Prix. Cela pourrait bien convenir  à Oméga, qui était - elle - presque trop précieuse.

Il est très difficile d'associer en un seul animal énormément de respect comme on le recherche aujourd'hui, à des chevaux qui vont "au feu". C'est quelque chose que j'essaye de chercher, car on ne peut pas cumuler respect + respect + respect sinon on ne termine plus les parcours ou on ne saute pas assez haut ! Il faut que les chevaux aient cette envie d'aller de l'autre côté.

Je mettrai la propre-sœur de Tower Mouche, SF, ISO 170/2018, vainqueur de la Coupe des Nations du CSIO5* de Rome pour la première fois à la saillie cette année. Elle s'appelle Inédite Mouche, SF (Diamant de Semilly, SF x Bleu Blanc Rouge II, SF). Elle a le galop un peu spécial de son frère, en revanche elle a plus de sang que lui et saute très bien. Je vais chercher du chic. Je pense la mettre à Canturano, holst (Canturo, Holst), au modèle superbe, pour cette raison. Sa production est assez bluffante, on en voit sur tous les concours. 

J'ai également une sœur de Tower par Quartz du Chanu, SF, Valeska Mouche, SF. Sa seconde pouliche, Helma Mouche, SF par Candy de Nantuel, SF, est actuellement chez Romain Duguet. Elle se marie très bien avec Candy car elle-même était très raide mais avec un coup de patte exceptionnel devant, à en claquer la sangle bavette. Cette année, elle a été inséminée par Armitages Boy, old (Armitage, Old x Feo de Lauzelle, Han) car elle est très tendue dans le dos avec un équilibre bas, et je cherchais un cheval très souple.

Utilisez-vous des étalons « maisons » ?

J'ai l'impression que je ne sais pas "faire" un étalon. Nous produisons à la Mouche de très bonnes juments et d'excellents hongres mais nous avons du mal à faire des mâles. Je crois que cela n'est pas fait pour moi (rires) ! Il faut dire que la concurrence est extrême. C'est un monde à part. A chaque fois qu'un étalon sort en compétition, il faut être très très prêt et faire le spectacle et je crois que beaucoup de chevaux sont cassés à cause de cela.

En résumé – Les choix d’étalons 2021 de Julien Bellet

Chacoon Blue, Meckl (Chacco-Blue, Meckl)

Chacgrano, Old (Chacco-Blue, Meckl)

Helios d’Helby, SF (Cornet Obolensky, Bwp)

Hardrock Z (Heartreaker, KWPN)

Kouros d’Helby, SF (Narcos II, SF)

Canturano, Holst (Canturo, Holst)

Armitages Boy, Old (Armitage, Old)