Plans de monte : de la Chapelle à Varennes
jeudi 22 avril 2021

Bornthis Way Chapelle, ici avec Alexis Deroubaix lors de la Grande Semaine de Fontainebleau en 2017
Bornthis Way Chapelle, ici avec Alexis Deroubaix lors de la Grande Semaine de Fontainebleau en 2017 © Eric Knoll

Nous continuons notre tour de France des éleveurs afin de mieux connaître leurs choix de croisements pour cette saison 2021. La « grande couronne » francilienne est cette fois à l’honneur avec les Haras de Malvoisine, Gravelotte et de la Chapelle.

Haras de la Chapelle : à la recherche de Monsieur +

Fondé par Jean-Louis et Pascale Bussereau en 1988, le Haras de la Chapelle, situé à Vallangoujard, près de l’Isle Adam (95), accueille 140 chevaux, dont 90 au travail. Chaque année, deux à six naissances y sont enregistrées. Suite à un transfert d’embryon avec Tanagra Van Ter Moude, Bwp (Capitol II, Holst et Nurielle Van Ter Moude, Bwp x Major de la Cour, SF), 25 ans, un produit de Quannan R, sBs (Kannan, KWPN), choisi pour ses conditions de saillie en frais immédiat, est attendu. Reuclase, SF (L’Arc de Triomphe, Old x Quidam de Revel, SF), petite-fille de Patine et de Balsamine Gesmeray, SF (ISO 147/98), arrière-grand-mère d’Idéal de la Loge, SF (ISO 182/1996), a mis au monde le premier produit de Brocard dela Chapelle, SF (Kashmir van’t Schuttershof, sBs), propre-frère de Bornthis Way Chapelle, SF, 2ème du Grand Prix de Saint-Lô avec Alexis Deroubaix le 18 avril. Elle sera confiée à E Mail de la Chapelle, SF (Air Jordan, Old), étalon maison également, pour gagner en étendue. Hornela dela Chapelle, fille de Tanagra et Windows vh Costerveld alias Cornet Obolensky, Bwp (Clinton, Holst), rejoint le contingent des poulinières. Pour cette grande jument légère avec beaucoup d’étendue, Jean-Louis Bussereau songe à Diamant de Semilly, qui devrait « la raccourcir et lui ramener un peu d’épaisseur. » Pour Rosay Bonnefer, SF (Apache d’Adriers, SF), mère d’une bonne fille de Vigo d’Arsouilles, Bwp (Nabab de Rêve, sBs),  comme pour Sally, KWPN (Cavalier, ex Mister San Patrignano KWPN), mère de Chacco Bay Chapelle Z (Chacco Blue, Meckl), qui tourne sur 1,45m, Jean-Louis Bussereau optera pour le gris Fahrenheit de Vains, 6 ans, fils de Cornet Obolensky, dont la mère Ismène du Thot, SF (Qredo de Paulstra, SF, ISO 152/2005) a démontré toutes ses qualités sous la selle de Kevin Staut. « Pour moi un étalon doit être le Monsieur +. Il doit afficher un modèle plaisant, de la pointe (grand bout de devant, ndla), des allures, de l’étendue, de l’équilibre, un bon passage de garrot et de dos, du style et de la trajectoire, à l’image de Chacco-Blue dont j’ai eu les deux premiers produits nés en France, Jalisco B ou Clinton. Encore faut-il que l’environnement et le cavalier permettent au cheval d’exprimer tout son potentiel », conclut l’éleveur qui confie l’exploitation de ses étalons au Haras de Saint Paër. 

Haras de Gravelotte : suivre son intuition

En 2000, Claire Bresson créait à Varennes Jarcy (91) le Haras de Gravelotte qui accueille à ce jour 90 chevaux. Royalty de Gravelotte, SF (Voltaire, Han, et Océane de Gravelotte par Gasson, ps) sera associée à Diego de Blondel, SF (Vigo Cécé, SF x Dollar dela Pierre, SF) pour trouver la force et la souplesse qui lui font défaut. « Il a du sang, elle aussi, c’est ce que je recherche. » En confiant Verywell Gravelotte, SF (Eurocommerce Berlin, Holst, et Aventure de Gravelotte, Bwp par Quorum de Laubry, Bwp), d’un gabarit important, à Viking d’La Rousserie, SF (Quaprice Bois Margot Quincy, Holst x Apache d’Adriers, SF), Claire Bresson compte sur un apport de réactivité et de souplesse, mais aussi sur un produit qui pourrait bien séduire des acheteurs. « Les origines de la jument sont intéressantes et Viking est un étalon rare. Il est castré, ses paillettes sont comptées, les étrangers s’y intéressent beaucoup. » Sa sœur utérine Ellipse de Gravelotte, SF (Ernest, SF, ISO 123/2019) sera croisée avec Douglas VDL, KWPN (Darco, Bwp x Capitol I, Holst). « Il est 40ème meilleur père mondial, il a fait la preuve de ses qualités. Dans le modèle et le croisement il convient tout à fait à ma jument, qui est une petite fille de Skippy II, dont le croisement avec Darco fonctionne très bien » à l’image de Quarco de Kerambars sous la selle de Rik Hemeryck en Coupe du Monde. Far Away Gravelotte, SF (Cornet Obolensky,  Bwp x Lawrence, Bwp) donnera naissance à un produit de Mylord Carthago en juillet, et fera ensuite l’objet d’un transfert d’embryon. Claire Bresson distribue elle-même une trentaine d’étalons. « Je les choisis parce qu’ils me plaisent et que je recherche un contrat de saillie pour mes juments, ensuite les belles histoires humaines s’écrivent. Mes choix ne sont ni stratégiques, ni calculés, ni mathématiques, ni forcément dictés par les performances. Lorsque j’ai eu recours à Berlin la première fois, personne ne le connaissait, Winningmood à quatre ans n’inspirait personne, Diego n’a pas encore une envergure internationale. Je fais des paris, je suis mon intuition, tout en faisant des recherches croisées sur les familles. Les chevaux ne rentrent pas dans des cases, même si la mode est aux stéréotypes. »

Haras de Malvoisine (78) : apporter du sang neuf 

Au Haras de Malvoisine, créé par Jean-Louis Hurel à Senlisse voilà 40 ans, Olympia Chartier, épouse de Christophe Hurel, veille sur l’élevage Sine. Si les juments poulinent sur place, les poulains sont élevés en Normandie de un à trois ans. Rouge Marine, SF (Apache d’Adriers, SF x Papillon Rouge, SF), qui vient de donner naissance à un solide mâle de Candy de Nantuel, SF (Luidam, KWPN x Diamant de Semilly, SF) sera associée à Hélios d’Helby, SF (Cornet Obolensky, Bwp x Carthago, Holst), 4 ans. « La jument est assez épaisse, très typée Selle Français. Avec cet étalon prometteur et plutôt léger, nous souhaitons apporter un courant de sang neuf et jeune, du geste de devant, et du chic. » Razzia de l’Orée, SF (Imago Mail, SF x Perkunos, Trak) très respectueuse, avec beaucoup de sang, assez rigide dans sa ligne du dessus, qui sautait très fort car elle n’avait pas tous les moyens, sera confiée à Petrus de Brandegem, SF (Up to You, SF x Adagio IV alias Guidam, SF), six ans, qui affiche beaucoup d’étendue dans son galop, un peu lent mais qu’elle devrait améliorer, de la bascule et un gros passage de dos. « Nous optons pour de jeunes étalons en raison du tarif, de la prime, mais aussi pour apporter une touche de nouveauté à des origines très classiques. » Cette année, Up to Date Sine, SF (Mylord Carthago, SF x Le Condéen, SF) 12 ans, 1,80m au garrot, performeuse sur 1,45m avec Vincent Hurel, rejoindra le contingent des poulinières et sera unie à Ogrion des Champs, SF (Kannan, KWPN x Domino de Moyon, SF). « Nous comptons sur lui pour réduire la taille, améliorer son passage de dos, et lui apporter bascule et souplesse dans le rein. » Olympia l’explique, pour le moment, l’élevage Sine ne bénéficie pas encore de la souche de Lightcoca Sine, SF (Caucalis, SF x Quidam de Revel, SF, ISO 152/2013), mais tous ses frères, sœurs et nièces sont indicés au dessus de 120. « Nous aurons aussi Courtisane Sine, SF (Rock’n Roll Semilly, SF), 9 ans, la sœur utérine de Reward Sine, SF (Apache d’Adriers, SF et Gitanedebréviaire, SF par Prince D’incoville, SF, ISO 157/2014), qui a gagné sur 150.  Grâce à nos bonnes souches maternelles, nous faisons  en sorte de produire des poulains aptes au sport pour tout niveau d'épreuve. »