Poesie, du Haras d’État de Neustadt-Dosse, s’est éteinte
vendredi 08 avril 2022

Poesie, jument emblémtique du Haras d’État de Neustadt-Dosse, s'est éteinte le 31 mars 2022
Poesie, jument emblémtique du Haras d’État de Neustadt-Dosse, s'est éteinte le 31 mars 2022 © Sabine Mottet

Poesie, jument légendaire, s’est éteinte le 31 mars dernier au Haras d’État de Neustadt-Dosse dans le Brandebourg, en Allemagne, là où elle était née il y a trente ans.

Après la Seconde Guerre Mondiale, le directeur du Haras d’Etat de Neustadt-Dosse, Landstallmeister Gustav Condereit, qui a été à la recherche de nouveaux étalons et poulinières, a trouvé entre autres la jument Pauline (de Charlatan, née en 1937). Croisée avec l’étalon Fernab, Pauline a produit la jument Palette, qui a fait naître Palmira. À l’époque, les élevages de chevaux en ex-RDA n’avaient pas les mêmes possibilités que dans l’Ouest de l’Allemagne. C’est pour cela que le Haras d’Etat de Neustadt-Dosse avait misé sur des étalons Boudienny provenant du Sud de la Russie. Croisée avec l’étalon Boudienny Ipikur, Palmira donne naissance à Panik I et Panik II, cette dernière étant la quatrième mère de Poesie. En 1991, le Haras d’Etat de Celle offre deux doses de semence de Brentano II (Bolero x Grande) au Haras d’Etat de Neustadt. Le Dr. Jürgen Müller avait choisi de les utiliser pour la jument Primadonna (Gotland x Sekurit). Ainsi est née la jument et poulinière exceptionnelle, Poesie.

Poesie a considérablement contribué à la renommée mondiale du Haras d’État de Neustadt-Dosse. Elle était devenue un des piliers de la lignée maternelle "P" de Neustadt-Dosse et a mis au monde quinze foals. Les croisements avec Sandro Hit se sont révélés être un bon choix, à l’instar de la jument exceptionnelle Poetin, qui avait gagné lors du Bundeschampionate de Warendorf à l’âge de trois ans puis à six ans et qui a, par la suite, été sacrée championne du monde des chevaux six ans en 2003. Les cinq fils de Poesie, Samba Hit I, II, III, IV et V, descendent tous de Sandro Hit et ont tous été approuvés. Le Haras d’État de Neustadt-Dosse a conservé plusieurs filles de Poesie comme poulinières afin de préserver la génétique. Parmi elles, Passionata, la mère de Quaterback, et Poetin III, la mère des étalons approuvés Quaterhit (Quatergold), Quaterstern (Quaterback). Elle est aussi la mère de la jument primée d’État Powergirl (Bretton Woods), qui a produit Element of Crime (Escamillo), sacré champion Suprême des étalons dressage lors du concours d’approbation DSP "Schaufenster der Besten" en novembre 2021. Poetin VI, une autre fille de Poesie, a produit Vision (Vitalis), qui été approuvé pour la Westphalie en novembre 2021, et l’étalon approuvé Blue Hors Viconte (Vivaldi).

Durant les dernières années de sa vie, Poesie a passé ses journées dans des prés proches du haras et a été soignée par un personnel attitré du haras. « Nous devons beaucoup à cette jument hors du commun. Avec sa personnalité et sa gentillesse, Poesie avait conquis tous les cœurs. Grâce à ses descendants, sa génétique restera ancrée dans notre élevage. Elle a influencé mondialement l’élevage des chevaux de dressage. Déjà de son vivant, une statue représentant Poesie avec sa fille Poetin I a été dressée devant le Haras d’Etat. Chère Poesie, nous ne t’oublierons jamais ! », écrivait le d’État de Neustadt-Dosse.