Qualificative SF : Bon dynamisme lors de l'étape de Lamotte Beuvron
jeudi 10 octobre 2019

Garence des Bochards Qualificative SF Lamotte Beuvron 2019
Garence des Bochards, né chez Caroline Longuet, tire son épingle du jeu et s'octroie la deuxième place de la génération des 3 ans © Catherine Roux

Le stud book SF et l’association régionale AECVL orchestraient la 3e journée qualificative étalons 2 et 3 ans à Lamotte-Beuvron. Deux prétendants de 3 ans et cinq de 2 ans présentés au parc équestre fédéral s’infiltrent dans le Top 10 du classement permanent de ce circuit spécifique.

La fréquentation se maintient sur le circuit. La qualificative instaurée dans les installations du Parc Equestre (grand manège et carrière) a accueilli 29 candidats issus de l’élevage régional du Centre et des départements de proximité. On en comptait 34 à Saumur et 24 à Barbaste avec lors des trois rencontres une configuration quasi identique qui approche la proportion  des deux tiers-un tiers entre deux ans et trois ans en piste. Sur le terrain, Henri Brugier, juge national ANSF, précisait sa satisfaction pour un lot homogène parmi les meilleurs sujets de chaque génération « Un beau potentiel, de l’harmonie et des chevaux qui bougent bien parmi les deux ans. Plusieurs se distinguent bien au saut en liberté. Chez les trois ans, le lot est réduit, mais un ou deux sujets se sont fait remarqués ».

A l’issue des tests du protocole mis en place par le stud book selle français, la génération des G se distingue : 1er avec une note finale de 15.74, Gulliver Champeix AA, né et appartenant au Haras de Champeix dans la Creuse. Ce fils d’Upsillon AA a su se présenter de manière efficace sur tous les ateliers. Sa propriétaire Hélène Herrman ne tarit pas d’éloge. « Il est serein en toutes circonstances, je l’adore et j’ai véritablement confiance pour la suite ». Second avec une note moyenne de 15,50, Garence des Bochards, fils de Cap Kennedy né dans le Loiret chez Caroline Longuet. Cette dernière précise s’être bien investie ces dernières années dans ses choix en matière de génétique. L’expertise de la lignée maternelle de Garence le prouve. Elle se situe à hauteur de 9/10. Troisième du classement avec la note de 15,90, Gringo de Bresme, un fils de Contendro et une lignée maternelle expertisée 7/10. Il est né en Indre et Loire chez Jessica Berger.

Puis venait la génération des N : en première ligne, Hora Ito Batilly avec une note finale de 16,10 et une belle moyenne au modèle. Fils de Qlassic Bois Margot, il est né chez Jean-Claude Viollet dans l’Yonne. En seconde position, Hambo du Lys avec une note de 15.50. Fils du BWP Toulon, il est né dans l’Indre chez Thierry Ripoche. Au troisième rang avec une note de 15,17, à nouveau le Haras de Batilly avec Hakuna Matata Batilly, un fils de Montender. A noter que les lignées maternelles de ces trois sujets sont expertisées entre 8 et 9/10.

De manière générale et concernant l’organisation de cette journée, Bérengère Lacroix, directrice du stud-book Selle-Français, soulignait l’investissement de chacun à la réalisation de cette rencontre. « Les éleveurs adhèrent bien au circuit alors que notre rapprochement avec les associations régionales engendre un nouveau dynamisme dans une concertation et un travail qui portent leurs fruits. Un grand bravo aux efforts de l’AECVL qui a trouvé des partenaires largement investis pour récompenser les participants et d’autre part l’équipe de bénévoles qui s’est impliquée de manière conséquente au fil des heures ». Les prochaines étapes se tiennent à Chazey-sur-Ain le 16 puis à Rosières-aux-Salines les 18 et 19 octobre.