Qualificative SF à Saint-Lô, des gagnants qui vont performer
jeudi 24 octobre 2019

Christophe Grangier et Goubet d'Arvor Qualif SF St Lô 2019
Goubet d'Arvor, présenté par Christophe Grangier, lauréat des qualificatives SF 3 ans de St Lô © Eric Fournier

Goubet d'Arvor (Baloubet du Rouet et Swansea Tame par Quidam de Revel), Good Pleasure Semilly (For Pleasure, Han et Betty Boop Semilly par Diamant de Semilly) pour les 3 ans et Hangover des Forêts (Contendro I, Holst et Vodka des Forêts par Lupicor, Kwpn) et Happy Day d'Iscla (Toulon, Bwp et Signora par Kannan, Kwpn) dans les lots de 2 ans sont les lauréats de la sixième étape du circuit qualificatif du stud-book Selle Fraçais qui s'est déroulée les 21 et 22 Octobre à Saint-Lô.

"Rien à voir avec les précédentes étapes", nous signalait un membre du Selle Français. "On voit bien qu'ici dans le berceau de la race les chevaux sont prêts, bien mis, mieux présentés, plus nombreux que partout ailleurs (environ 65 engagés de 3 ans et près de 80 chez les 2 ans, ndla). Ils sont "en ligne", ont répété et il est évidemment plus aisé de délivrer une appréciation sur l'instant T même si l'on sait pertinemment que ces poulains évolueront". Les meilleurs de ces deux journées en terres saint-loises proviennent de bons élevages, disposent de références dans leur pédigrée tant paternel que maternel et sont dans de bonnes maisons. 

Dès lundi 21, chez les 3 ans, c'est le très distingué Good Pleasure Semilly qui se mettait en évidence pour le compte de son naisseur le Haras de Couvains, obtenant 16.82 sur 20 soit la meilleure note du circuit ce qui propulse le protégé des Levallois en tête du classement permanent des 3 ans alors qu'il reste trois étapes à courir. Il est peu probable qu'il soit dépassé. Beau et moderne dans son format qui dégage de la race, Good Pleasure Semilly sera donc très en vue lors du testage de la mi-décembre à Saint-Lô où se concentrera à minima une cinquantaine de candidats étalons. Pas de championnat pour eux en 2019 mais directement une approbation à reproduire dans la race Selle Français au terme de l'expertise par les cavaliers internationaux.  

Notre attention s'est aussi portée sur le deuxième du lot Galion de Perhet (16.70), puissant fils de Windows Vh Costersveld, Bwp (alias Cornet Obolensky), qui a non seulement montré de la force sur le saut en liberté mais a aussi sauté avec beaucoup de sérieux à l'atelier monté. Un mâle intéressant au style presque parfait. Il est né chez Maxime Jouet (22) qui l'a engagé et Pierrick Robert (56). Bien que sa mère Louve d'Hesperid soit issue du peu côté à l'élevage First de Launay, (Laudanum, ps) on retrouve de bons indicés dans sa souche maternelle dont Tregor de la Haie (ISO 142/15). 

Autre 3 ans d'un fort beau calibre, le lauréat du mardi 22 : Goubet d'Arvor issu de Baloubetdu Rouet et une souche maternelle en provenance de l'élevage Brohier qui renvoie aux fameux Larry II, Mazarin V, Narcos II et Quat'Sous. Belle souche Selle Français originel, bons indicés et une génétique évaluée à 9/10. Goubet d'Arvor, par ailleurs approuvé au Kwpn il y a quelques mois, affiche aussi une belle envergure et s'est montré très à son aise dans cette qualificative qui avait la particularité de présenter les chevaux au saut monté alors que jusque là l'atelier était spécifique à la Finale du concours étalons. L'étalonnier Joop Aaldering, propriétaire du cheval apprécie cet exrecice qui "n'existe nul part ailleurs dans les autres stud-books européens". Mais il semble que cette année à Saint-Lô le public ait légèrement boudé la qualificative qui n'avait pas attiré la foule des grands jours comme d'habitude.

Les 2 ans ont de l'avenir

Pas de contestation possible du côté des gagnants des sections de 2 ans. Hangover des Forêts (noté 16.32) issu du N° 1 mondial en complet Contendro I, Holst. et Happy Day d'Iscla, fils de Toulon, Bwp (16.71) ont produit de belles démonstrations sur l'obstacle. Tous deux ont montré une certaine tonicité en liberté et suffisamment de style et de modèle pour séduire les experts du Selle Français. On ne présente plus leurs souches maternelles, celle May Flower III de Guy et Fabrice Paris pour le fils du très promu Contendro I, Holst dont on devrait voir de nombreux poulains dans les années à venir, et celle de Jean Grandjean, d'où Itot du Château, pour Happy Day qui est né en territoire de chasse à cour à Sonzay en Indre et Loire chez des vétérinaires déjà à l'origine du bon indicé Best Of Iscla (ISO 147/17) chouchou de Bruno Rocuet.