Raymond Lefevre : "Pour faire du commerce, il faut se bouger !"
lundi 09 février 2015

strazeele 2015 manège
strazeele 2015 manège

Samedi 7 février, pour la première fois à Strazeele (59), se tenait le salon des étalons organisé par l'AECCP (association des éleveurs de chevaux, des cavaliers et des propriétaires), en partenariat avec l'AHECS (association hennuyère des éleveurs de chevaux de sport). Un rendez-vous inédit, qui semble avoir fait l'unanimité.

Dexter Leam Pondi, Flipper d'Elle, Norman Pré Noir, Contendro, Mylord Carthago... Le moins que l'on puisse dire, c'est que le haras des Rooses a accueilli du beau monde, samedi 7 février. Et n'a pas lésiné sur les moyens pour que ce salon des étalons, qui se tenait pour la première fois à Strazeele, dans le Nord, soit une réussite. A l'origine du projet, l'Association des éleveurs de chevaux, des cavaliers et des propriétaires, dirigé par Bernard Lesage. « Le dernier salon des étalons dans le Nord s'était tenu il y a quelques années, à Bondues, détaille le président. Et ça n'avait pas été une totale réussite. Depuis, rien n'avait été mis en place. Et il y avait un manque... ». Et puis, en fin d'année dernière, sur l'appel de Michel Guiot (élevage de Talma), Bernard Lesage décide de relancer la machine. Épaulé par le bureau de l'association, et notamment par Raymond Lefevre (élevage de Sainte-Hermelle), le président de l'AECCP contacte la famille Vanhersecke, gérant le haras des Rooses, qui accepte d'accueillir l'événement. Le projet est sur les rails et se concrétise petit à petit.

Une vente en plus l'an prochain

L'organisation du salon est loin d'avoir été bâclée. La quinzaine d'éleveurs exposants ont tenu leur stand dans une tente chauffée, tandis qu'un écran géant diffusait les vidéos des chevaux présentés. « On a voulu que les choses soient bien faites et on y a mis les moyens », poursuit Bernard Lesage. Le public ne s'y est pas trompé : cavaliers, éleveurs ou passionnés sont venus en nombre assister au show. Une cinquantaine d'étalons ont ainsi été présentés en main ou sous la selle de leur cavalier. Les poneys, d'abord. Parmi eux, Galibot d'Enfer, Dexter ou encore Jimmerdor de Florys. Côté chevaux, l'élevage de Muze a présenté quelques uns de ses bons pères, à l'instar de Bamako de Muze ou de Gino H. L'élevage de Talma a également répondu présent, comme le GFE, le haras de Villers, le haras de la Bouloye, le Haras de Ste Hermelle ou le Bois Margot. Chaque éleveur ou propriétaire a été invité à décrire son cheval au micro. SF, SBS, BWP, Z ... Trait du Nord, Boulonnais et Pur-sang arabe n'ont pas été boudés non plus!  « Cet événement est un succès, il est appelé à être renouvelé, a assuré Herbé Delloye, président du Conseil Interrégional du cheval, partenaire privilégié du salon. L'an prochain, en même temps, nous mettrons en place une vente de chevaux ». Pour sa part, le haras des Rooses ne demande pas mieux. Bernard Vandecasteele, vice-président de l'association hippique strazeeloise, le confirme : « Cela montre qu'à Strazeele, on sait faire autre chose que du saut d'obstacles. Et qu'on le fait bien, assure le vice-président. Ça nous remet en route pour 2015. Et je pense que nous pouvons d'ores et déjà donner rendez-vous aux participants pour 2016! » Une nouvelle date à noter ainsi à l'agenda...

A écouter l'interview de Raymond Lefèvre, co-organisateur du salon et à la tête de l'élevage de Ste Hermelle d'où est issu entre autres Toscan de Ste Hermelle, cheval de l'année en Belgique