Vingt-huit étalons approuvés par Zangersheide à Lanaken
jeudi 24 février 2022

Bingo de Ste Hermelle, ici lors de l'approbation Zangersheide à Lanaken en 2022
Bingo de Ste Hermelle, brillant sous la selle de l'Allemand Daniel Deusser, a été approuvé Zangersheide grâce à ses excellentes performances au plus haut niveau. © Laurent Chapellier

Déjà juge depuis quelques années pour les poulains lors du Z-festival, Gilles Botton faisait sa seconde pige parmi le jury de l’expertise de Zangersheide après une première expérience à Deauville l’an dernier. Le cavalier belge, installé depuis de nombreuses années au Haras de Hus, était cette fois aux côtés de Luc Tilleman et Heinz Meyer. Retour sur cet événement dans le numéro 406 de L'Eperon Hebdo.

Le planning de cette expertise a dû être modifié jeudi après l’annonce du passage de la tempête Eunice, qui a contraint à l’annulation des événements du vendredi. La journée de samedi a été riche, alors que le dimanche, avec le retour d’une météo capricieuse, les candidats montés ont été présentés à l’extérieur, sous une pluie battante.

Au total, vingt-huit entiers ont reçu leur agrément lors de cette expertise, dont dix-sept chevaux de trois ans. Parmi les six étalons de quatre ans admis, quatre ont été présentés au saut en liberté et deux sous la selle. Deux étalons ont été admis sur performances, dont le gagnant en Grand Prix 5* de Daniel Deusser, le Selle Français originel Bingo de Ste Hermelle (Number One d’Iso x Diamant de Semilly). Petit-fils de l’internationale Gazelle Bleus (Paladin des IfsFS) et fils de l’internationale Ujade Ste Hermelle (Diamant de Semilly), qui évolue en Grand Prix sous couleurs canadiennes, il s’agit de la souche de Bianca d’Amaury, Anaya de Ste Hermelle et son fils Eras de Ste Hermelle.

De belles lignées maternelles représentées

Parmi les jeunes découvertes, quelques chevaux ont crevé l’écran, comme Carthouille Philyra VV Z, fils de la Selle Français Gribouille du Lys (Quaprice Bois Margot), membre de l’équipe espagnole aux Jeux Olympiques de Rio et déjà mère de l’étalon finaliste du championnat du monde des sept ans, Ollister du Lys (Hunter’s Scendro, Hann).

La suite de cet article est à découvrir dans le numéro 406 de L'Eperon Hebdo (paru le 23 février 2022), disponible sur notre boutique en ligne.