WBFSH : un premier classement est sorti
jeudi 30 septembre 2010

Mylord Carthago / Pénélope Leprevost
Mylord Carthago / Pénélope Leprevost © Ph. Scoopdyga

The Word Breeding Federation of Sport Horses a sorti mi-septembre un classement provisoire arrêté fin août. Avec des erreurs, une fois de plus…

La Fédération mondiale publie chaque année des classements chevaux et stud-books établis sur les résultats des compétitions internationales, dans les trois disciplines du dressage, concours complet et saut d’obstacles. Le classement par stud-books se fait par l’addition des résultats individuels de chacun de leurs six meilleurs représentants.

 

En attendant le palmares définitif (couvrant la période du 1/10/09 au 30/09/10) qui sera publié courant octobre, une hiérarchie très nette est actuellement observée en dressage, où le KWPN emporte la palme, porté par le phénoménal Totilas (E. Gall, PB) suivi de l’excellent Parzival, et se détache nettement du stud-book Hanovrien, deuxième, avec pour leader Warum Nicht FRH (I. Werth, All). Assez loin derrière, sur la troisième marche du podium, on trouve le Oldenburg. Le SF figure avec trois représentants à la 21e place du classement, qui répertorie 30 stud-books au total pour cette discipline.

 

En ce qui concerne le saut d’obstacles, le Holstein, mené par Carlina, la jument de Pius Schwitzer, met fin à la série du KWPN, vainqueur depuis au moins 2004 sans interruption.  Le stud-book hollandais est deuxième cette fois, emmené par le champion olympique en titre Hickstead (E. Lamaze). Derrière, on est  un peu chagriné de voir le BWP et son leader Ulysse, 1er en individuel (P. Schwitzer à nouveau), ravir la troisième marche du podium au Selle Français, dont le meilleur élément serait encore Itot du Château (E. Alexander), 9e en individuel. C’est compter en fait sans Mylord Carthago, réel chef de file en 2010 et titulaire d’une 7e place en individuel avec Pénélope Leprévost, mais non comptabilisé par l’ordinateur de la WBFSH qui ne connaît que le « SF » et pas le « SFA » dont le grand gris est affublé. Katchina Mail avait connu la même mésaventure en 2009. Rapide calcul. Otons les points du dernier des six SF retenus, ajoutons ceux du premier (Mylord), un petit coup de coude au voisin et voilà le SF à sa place sur le podium, troisième.

 

En concours complet, le Selle Français pointe à la troisième place, emmené par Matelot du Grand Val et Jean Teulère, derrière le stud-book Hanovrien qui ravit au stud-book irlandais (ISH) sa première place qu’il avait confisquée depuis de nombreuses années. Les Anglo-arabes sont 5avec à leur tête Gadget de la Cère, 16e  (D. Schrade, All). Dans cette discipline, le classement individuel révèle de nombreux chevaux mal ou pas du tout identifiés, ce qui enlève beaucoup d’intérêt à sa lecture. En ce qui concerne le Selle Français, des oublis notables sont à déplorer : par exemple ceux de Neuf des Cœurs (24e), ou Oslo (95e), deux chevaux qui se sont pourtant illustrés au Championnat du Monde jeunes chevaux du Lion d’Angers sous la selle du britannique  William Fox Pitt, ou encore celui de Minos de Petra (35e) avec Pascal Leroy. Leur réhabilitation ne permet pas pour le moment d’obtenir un meilleur classement par équipe, mais réduit l’écart avec les Irlandais.

Le fait que personne, et notamment les responsables des différents stud-books en lice, ne réagisse à ces oublis qui n’affectent pas seulement nos élèves et qu’on déplore années après années, laisse penser que la WBFSH et son action, certes imparfaite, n’intéresse plus grand monde… Dommage. C’était une bonne idée.