France trait courtisée
lundi 28 février 2011

salon agriculture 2011 france trait
le Trophée Trait d’avenir organisé par France Trait © Claude Bigeon

« En vingt ans de salon de l’agriculture, je n’ai jamais vu autant de personnalités du monde du cheval", commente Pierre Pasdermadjian, le président de France Trait.

"Le ministre de l’agriculture est resté quarante minutes au bord de la carrière équine mardi après-midi (22 février). L’Etat souhaite créer une société-mère de l’élevage avec la SHF. Mais dans ma conception, cette société-mère devrait être gérée par les stud-books de toutes les races. Pour l’instant dans le projet tel qu’il est construit, il s’agit d’une société-mère du cheval de sport et du poney. France Trait n’est pas d’accord. Si la volonté de la SHF est de rassembler, les statuts actuels ne permettent pas à France trait d’y être. Car nous ne voulons pas servir de décor. En revanche, si le président de cette nouvelle société-mère est fédérateur, nous pourrions négocier. »
Le dilemme actuel de la filière cheval est bien celui de se prendre en main face au désengagement de l’Etat. Au moment du salon du cheval de Paris, France trait avait d’ailleurs évoqué son éventuel boycott du salon de l’agriculture face à la baisse importante des subventions ministérielles à la filière. Après une intervention de la SHF et des fédérations et associations d’éleveurs, une rallonge de deux millions d’euros a été accordée pour 2011. Ainsi les crédits d’aide à la filière seront de 6,7 millions d’euros au lieu des 4,7 millions d’euros programmés qui étaient synonymes d’une baisse significative puisqu’en 2010, le montant de ces aides étaient de 8,9 millions d’euros.
Le passage de Bruno Le Maire au salon de l’agriculture a été aussi l’occasion d’annoncer la création d’un Fonds élevage sur des fonds du PMU et de « saluer la solidarité de la filière ». Le Ministre a par ailleurs salué le travail de Marc Damians » et rappelé que le gouvernement a demandé à la SHF « de poursuivre les réformes engagées pour devenir la société-mère du cheval de sport ». Il a donné comme objectif à cette future structure de « favoriser la sélection des meilleurs chevaux de sport et de trait. » C’est dans ce contexte que France trait a visiblement été largement approchée durant le SIA. Il ne faut pas oublier que la création de la future société-mère est normalement prévue pour le mois de mars.