2011, un cru cycles libres de qualité
lundi 29 août 2011

GS2011- Elisa Mellec, en selle sur un fils de Dollar de la Pierre et Nifrane de Kreisker,
Elisa Mellec, en selle sur un fils de Dollar de la Pierre et Nifrane de Kreisker, © Béatrice Fletcher

Les finalistes du cycle libre 1ère année avaient hier matin le privilège d’être les premiers à fouler la magnifique pelouse du terrain d’honneur. Retrouvez toutes les réactions des champions au micro de Béatrice Fletcher

Au premier groupe composé de chevaux de quatre ans, dominé par Tchin Tchin de Prim’, fille de Quick Star montée par Baptiste Bohren succédait leurs aînés d’une année dans lequel s’imposait cette fois la plus jeune cavalière de cette grande semaine, âgée seulement de 10 ans, Elisa Mellec, en selle sur un fils de Dollar de la Pierre et Nifrane de Kreisker, monture désormais bien connue qui évolue sur la scène internationale sous la selle de Roger Yves Bost. En ouverture des épreuves réservées aux chevaux courant pour la seconde année, un excellent lot de 5 ans, clairement dominé par la jeune lorraine Cynthia Gromangin, en selle sur Symbole de Pontigny (Imprévu de la Cour) qu’elle a acquis à l’âge de deux ans, et travaillé en compagnie de son éleveur et coach Lionel Cesse.
La piste appartenait ensuite aux chevaux de six ans, en commençant par ceux participant pour la seconde année. Une fois n’est pas coutume, la victoire revient à un cavalier amateur fils d’éleveur, Mathieu Guérin, en selle sur la jument familiale Rose de la Lande (Dollar du Mûrier). La journée se concluait sur la finale des six ans courant pour la troisième année. Les leaders au provisoire s’étant tous effondrés les uns après les autres, cumulant des scores qui devaient les reléguer dans les profondeurs du classement, la place était libre pour Jean Patrick Hébert et Vallée de Cascatelle (Indian Gold V), qui remonte de la 12ème place à la tête de l’épreuve grâce à un très joli tour sans pénalités et signe le meilleur temps.
Bilan de ce cru 2011, une augmentation de 3% (toutes catégories confondues) pour ce qui concerne les engagés, mais également une très nette progression technique pour ces catégories amateurs, avec des chevaux dont certains seraient loin de déparer dans les épreuves classiques, et des cavaliers de mieux en mieux préparés à l’événement. Dommage que l’enjeu du chronomètre fausse parfois la donne, en servant les plus audacieux et parfois les plus chanceux, et ne permette pas à certains chevaux, malgré leur potentiel, de terminer parmi les têtes de liste au classement final.

Commentaires


KATIA D | 29/08/2011 11:26
bravo !!!!