Dorian Grey de Hus réussit un tour de force lors de la Grande Semaine de Saumur 2019
mercredi 02 octobre 2019

Dorian Grey de Hus et Jessica Michel Botton
Dorian Grey de Hus et Jessica Michel Botton © Sabine Mottet

Champion de France des 4 ans en 2017, champion de France des 5 ans en 2018 et champion de France des 6 ans cette année, Dorian Grey a démontré toute sa qualité sous la selle de Jessica Michel Botton. Le hongre fils de Don Juan de Hus et de Poetin Z CI 1 par Sandro Hit a su conserver sa pole position à l’issue de la qualificative vendredi où il devançait la concurrence avec une moyenne de 85,0 %.

Les douze couples qui concouraient dans la finale des 6 ans dimanche matin n’ont pas été gâtés par le temps. Malgré la pluie et quelques rafales de vent, le public a pu voir de belles reprises bien montées. 

Dorian Grey de Hus et Jessica Michel Botton ont été le dernier couple à prendre le départ de la finale. Le galop allongé était très expressif (8,8). Le trot suspendu avait une jolie cadence avec une bonne activité des postérieurs (9,0). Les juges ont apprécié l’attitude générale du cheval et l'harmonie du couple, note finale 8,60 %. Jessica Michel Botton, qui a aussi emmené Don Vito de Hus (Don Juan de Hus x De Niro) vers le titre de champion de France des 5 ans et Djembe de Hus (Damon Hill x Argentinus) vers le titre champion des 4 ans, confiait : "Ce n’est pas facile de monter beaucoup de chevaux lors d’un tel événement. Cette année, les chevaux étaient d’une grande qualité et il fallait être à leur hauteur. C’est un énorme soutien d’être entourée et d’avoir plusieurs propriétaires." La cavalière veut avancer étape par étape avec Dorian Grey de Hus. En accord avec Monsieur Xavier Marie, son propriétaire, les JO de Paris en 2024 sont son objectif. 

La vice-championne de France des 6 ans s’appelle Fürstina (Fürstenball x Ferro). 10e après la première qualificative, elle a réalisé sous la selle de Flore Valarin une belle reprise finale fluide et active avec un beau trot allongé. Selon les juges, la jument ne restait pas trop dans les aides, mais elle a montré beaucoup de qualité (note 77,40%).

A la 3e place sur le podium suivait Fidertanz for Rosi (Fidertanz x Depardieu) monté par Pauline Guillem. Les juges attestaient à l’hongre un bon niveau d’éducation. Les pirouettes au pas étaient bien exécutées, les changements de pied au galop étaient propres. Seulement le galop manquaient un peu de suspension dans l’air. 

Deux autres descendants de Don Juan de Hus ont été bien classés : Deauville de Hus, issu d’une mère par Don Frederico, a terminé 4e sous la selle de Marine Subileau. Le hongre était attentif et énergique, exécutant les figures avec précision. Dior de Grez Neuville, né chez Didier Dupeyrat et descendant d’une mère par Youssouf, a montré beaucoup d’énergie aux rênes de Clementine Dhennin Giraud. Le galop montant couvrait bien du terrain. Les juges ont aimé la qualité du trot (8,0). 

La jument Filarmonie de Malleret (Fürstenball x De Niro), deuxième de la qualificative avec 8,2, s’est laissée emporter lors de la finale par son caractère bouillonnant. Pas facile à gérer pour sa cavalière, Jessica Michel Botton, qui la monte depuis seulement trois semaines. Les juges ont apprécié ses allures montantes et rebondissantes et la qualité du trot (9,2). Le potentiel est là, c'est une jument de grande qualité ! Malheureusement, les difficultés rencontrées lors des changements de pied de droite à gauche ont fait baissé les notes de galop et de soumission. Gérald Martinez, propriétaire de la jument, avouait : "Certes, je suis un peu déçu aujourd’hui. Elle a encore besoin de prendre confiance, elle était un peu trop stressée. Pour moi, elle est l'un des meilleurs chevaux de 6 ans. Elle nous apporte tellement d’émotions." 

Daysleeper (Dream Boy x Don Schufro), Fürst Fahrenheit (Fürstenball x Rohdiamant) et Lady Chanel (Hancock x Goodwood) ont quant à eux obtenu la mention Excellent.