Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes dominent les 4 ans
mercredi 04 septembre 2019

Christophe Grangier et Farzack des Abbayes
Farzack des Abbayes, champion des 4 ans 2019 © Eric Fournier

Faustine Laferrerie et Christophe Grangier placent respectivement Freya d'Ambel et Farzack des Abbayes en tête du Championnat des 4 ans. Le savoir faire a parlé et les honneurs sont mérités.

C'est souvent le cas dans un Championnat, la Finale sur le Grand Parquet réserve des surprises. Avec l'oxer SHF en n°3 et le dernier oxer légèrement dans la descente qui ont fait leur travail de sélection, la finale 2019 des 4 ans n’a pas dérogé à la règle pour cette journée inondée de soleil et d'ombres avec la jument leader du provisoire Fa Diese des Mets (Quickly de Kreisker) qui s'écroule laissant l'ouverture et la tête à Freya d'Ambel (Padock du Plessis et Balkis d'Ambel par Cardero Chmps Elyésées, Holst) pilotée de main de maître par Faustine Laferrerie qui montait pour la propriétaire et naisseuse Anne-Marie Cantournet dans l'Eure. C'est une jument d'un format assez classique mais moderne comme la plupart des chevaux bien mis que monte Faustine. Son père Padock du Plessis ferait plutôt des chevaux avec du cadre, pas toujours très distingués dans le look, alors que Cardero signe des looks plus profilés et contemporains. Un bon mixe donc. La souche semble modeste avec peu d'indicés. C'est le seul produit de la mère.

En revanche côté masculin on a assisté à une véritable démonstration du gagnant Farzack des Abbayes (Montender x Flipper d'Elle), beau mâle complet, piloté avec  maestria et sérénité par le sympathique Christophe Grangier, au talent reconnu. Un cavalier qui sait se faire discret en selle mais à l'écoute de ses montures faisant preuve d'un bon équilibre, de légèreté que l'on peut porter au crédit de l'expérience. La main est polie, les chevaux peuvent s'exprimer. Farzack ne s'en est pas privé. Il fait désormais partie de ces jeunes chevaux qui signent Fontainebleau. Un vrai sauteur que l'on reverra sans doute, sauf si les marchands qui se manifestaient déjà début Juillet lors du C.I.R d'Auvers se font pressants. Rappelons qu'il est né chez Jean-Yves Gardin (50) qui a déjà produit de bons indicés avec la mère Palme du Landey à l'origine de Valmack (ISO 145/15) et Urtimack des Abbayes (ISO 153/17).

Synthèse chez les juments

Fidji de Neptune (Président, Kwpn x Robin II Z, Han) montée par François Marcais est 2ème du Championnat obtenant 16 et 16.5 sur son deuxième tour. Elle est née chez Philippe Slaouti à Guéret (23). On trouve dans la souche maternelle des indicés à 124 et 128. La troisième position est signée Fanatik Saint-Clair (Toutim Saint Clair (ISO 133/16) x Lieu de Rampan) née chez Claude Charnay à Saint Clair sur l'Elle dans la Manche. L'éleveur, qui fréquente assidument le circuit SHF depuis longtemps avec un oeil aguerri a aussi fait naître son père fils de Toulon x Ramiro. Fanatik était montée par François Vintejoux. Eline Sery place la normande Fantasia du Bidou (Urano de Cartigny x Nirvana V), née chez Charles Hubert Blin, à la quatrième place après deux bonnes notes Style et Dressage à 16. Jument pratique et visiblement très conciliante pour le sport. Favorite des Aulnes (Canturo Bois Margot x Beguin de Moens) a une certaine dimension avec Alexia Hinard et a semblé plus à l'aise sur l'herbe en dépliant une certaine classe. Elle ne manque pas de moyens.

Synthèse des mâles

Ils ont confirmé mais ne montrent pas encore la souplesse du gagnant. Deuxième, Falco de Tatihou (Ogrion des Champs x Modesto) est né chez Philippe Noël, frère de Jean-François (Elevage du Thot), dans La Manche. Décidément le berceau de la race est omniprésent si l'on en croit le troisième Fighter Semilly (Bisquet Balou Vd Misplaere) né pour le Haras de Couvains des Levallois. Celui la aussi confirme sa victoire du C.I.R d'Auvers. Comme quoi l'étape régionale de l'été (Concours Inter Régional- CIR) est primordiale pour se placer aux avant-postes dés l'entame du Championnat. Fighter est appliqué, bon élève avec Alexis Gourdin. French Touch's Dream (For Pleasure x Marlou des Etisses), pi, né chez Matthieu et Virginie Lefebvre à Beuvrages (59) s'était bien présenté aux Finales du Concours Etalons de Saint-Lô.  Il a fait preuve d'aisance sur ces Finales à l'image d'une mère Tina du Godion déjà titrée dans le sport, ISO 141/16. La souche maternelle est bien teintée de sang étranger. Fairplay de Layme (Eldorado de Hus x Fastourel du Cap), cinquième, monté par Arnaud Lemoine son naisseur à Segré en Anjou (49) semble avoir bénéficié de notes généreuses (16 et 16) sur un tour globalement correct ou la force et le sang (d'ailleurs pas notés ici) pourraient être plus flagrants. 

Le Champion des A.S.B est beau

C'est Chaplin (Casall x Carvallo) monté par Frederico Fonseca pour le compte du Haras d'Authuit. Il est distingué, bien orienté, peu fermé dans son attitude légèrement ouverte...ce qui se ressent dans un geste d'antérieurs peu rangé. Il a néanmoins sauté avec aisance mais se montrait beaucoup plus concentré sur le premier tour de Mardi. Peut-être plus contenu et encadré? 

2020 sur le sable?

L'avenir dira si les 4 ans de 2020 retrouveront le terrain du Grand Parquet engazonné comme depuis quelques décennies. Il semble que dès octobre des travaux débuteront pour remplacer l'herbe par le sable. Faudra-t-il aplanir les reliefs? Sans doute. Le charme de la Grande Semaine sera différent alors que trous et naturels sont déjà d'un autre temps. La "modernité" aura donc eu raison de la singularité.