GSD : Jessica Michel-Botton truste les podiums à Fontainebleau !
samedi 26 septembre 2020

Jean Michel Roudier
Jean Michel Roudier © Scoopdyga

La Grande Semaine de l’élevage, version 2020, a débuté ce vendredi à Fontainebleau avec les épreuves Préliminaires 4 ans et 5 ans. Deux catégories d’âges intégralement dominées par Jessica Michel-Botton ! Décryptage de cette première journée de compétition bellifontaine avec les juges 5*, Isabelle Judet et Jean-Michel Roudier.

Ce sont les chevaux de 4 ans qui ont foulé les premiers la piste flambant neuve du Petit Parquet du Parc équestre de Fontainebleau, ce vendredi matin. Si depuis de nombreuses années les Jeunes Chevaux se retrouvaient à Saumur pour leurs finales nationales, l’année 2020 si particulière que nous vivons a forcé la Société Hippique Française à se tourner vers une nouvelle organisation. Malgré des conditions climatiques compliquées et une piste plutôt regardante pour des jeunes chevaux, le niveau constaté chez les 4 ans a pleinement satisfait les membres du jury, comme en atteste Jean-Michel Roudier. « Les résultats parlent d’eux-mêmes puisque sur trente partants, onze chevaux ont obtenu des moyennes supérieures à 80% », note le juge de niveau 5*, qui en a profité pour rappeler les critères de jugement dans cette catégorie d’âge. « Pour cette reprise Préliminaire, on souhaite voir des chevaux qui sont disponibles au travail, attentifs à leur cavalier et qui présentent trois allures déliées, en équilibre et avec une belle activité des postérieurs ». A ce petit jeu, le meilleur cheval de la matinée était présenté par Jessica Michel-Botton. Il s’agit d’un fils de Morricone et d’une mère par Florencio 2, Maximus Jung HP du Winckel. Alors qu’il s’élançait dans cette compétition avec le dossard numéro 1, le très élégant étalon noir a tenu la tête jusqu’à la fin de l’épreuve grâce à une note de 92%. Et Jessica a régné d’une main de maître sur cette Préliminaire 4 ans puisque la cavalière du Haras de Hus plaçait aussi aux deuxièmes et troisièmes places, Fabio de Hus (par Don Juan de Hus et Wanderbursch II) avec une note de 86,200% et Guardian de Saint Val (par Don Juan de Hus et Florencio 2) avec une moyenne de 84,400%. « En ce qui concerne les meilleurs chevaux de cette épreuve, la qualité vient non seulement du cheval, avec le potentiel d’allures que l’on souhaite, mais aussi du travail qui va dans le bon sens de l’échelle de progression. De plus, malgré cette drôle de saison, je me suis posé la question de savoir si pour les 4 ans, sortir moins n’était pas mieux ? Ils ont finalement été préservés et, si cela a pu un peu manquer pour les cavaliers plus amateurs, cela n’a en rien perturbé les cavaliers professionnels », souligne le juge habitué de ces finales nationales. Derrière, la marge de manœuvre n’est pas si large et la reprise finale, qui se tiendra dimanche, à coefficient 2, pourrait permettre de rabattre un peu les cartes. 

Bis repetita dans les 5 ans

Chez les 5 ans, qui débutaient eux aussi leur championnat ce vendredi, le podium est encore dominé par une seule et même cavalière, Jessica Michel-Botton. Il aura fallu attendre son tout dernier passage avec le champion de France des 4 ans, Djembe de Hus (par Damon Hill et Argentinus), pour connaitre l’ordre définitif du podium de cette Préliminaire. Avec un cheval aux ordres, ample, souple et dans une attitude quasi parfaite, l’alezan a offert la première place à sa cavalière de toujours avec une note de 91,200%. Sur les deuxièmes et troisièmes marches du podium, Jessica a placé sa nouvelle recrue, Zouzo Majishan (par Zack et Soliman de Hus) avec une note de 89,200%, et Golden Romance de Malleret PS (par Governor et Sir Donnerhall) avec une note de 83,800%.

Là encore, le niveau constaté par la juge 5* Isabelle Judet, est plus que satisfaisant. « Dans cette épreuve on veut voir des chevaux qui ont des allures utiles pour aller vers le haut niveau et ainsi leur permettre des notes supérieures à 7. Si, ajouté à cela, les chevaux sont bien dressés, alors ils auront la possibilité d’atteindre des moyennes intéressantes à l’avenir ». Sur cette reprise Préliminaire 5 ans, seuls sept ont dépassé les 80%, mais cette dernière est aussi beaucoup plus technique. « Par l’essence même de la reprise, on demande plus d’équilibre dans le trot et le galop, même un peu de rassemblé à la fin des développements au trot. Ainsi, il ne faut pas trainer dans l’éducation des jeunes chevaux, il faut qu’ils veuillent se laisser faire, qu’ils aient les qualités dont nous avons parlé plus tôt, qu’ils aient envie de travailler et qu’ils ne rencontrent pas de soucis de croissance ou de santé en cours de route », ajoute la juge puis précise. « Malgré cette saison un peu particulière, je trouve que l’on a eu beaucoup de très bons chevaux, mais je note surtout la nouvelle tendance en France des cavaliers qui se spécialisent dans les Jeunes Chevaux ». Un constat que partage Jean-Michel Roudier. « Il y a quelques années encore, cela n’existait pas en France ! Aujourd’hui, il a de plus en plus de vrais professionnels du jeune cheval ! » Et Isabelle de renchérir. « Il y a de très bons chevaux avec des cavaliers d’expérience, comme Jessica Michel-Botton qui a de l’avance sur beaucoup de ce point de vue-là. Mais je trouve qu’il y a aussi de plus en plus de nouveaux bons cavaliers, avec peut-être des chevaux un peu moins qualiteux, mais qui se professionnalisent », remarque la juge.

Et si pour Isabelle Judet, la crise du Covid-19 n’a pas impacté le niveau enregistré ce vendredi sur le Petit Parquet, elle regrette néanmoins l’absence de Consolante dans le règlement 2020. « Ils devaient avoir leur raison de changer ce point mais il est vrai, qu’en tant que juges, nous aimerions voir un concentré des meilleurs chevaux en finale, cela fait aussi monter la pression ». En effet, cette année, que cela soit dans les 4, 5 ou 6 ans, tous les chevaux au départ de l’épreuve Préliminaire repartiront dans la Finale. Sans oublier le passage obligé par l’épreuve de modèle.

La suite aujourd'hui, avec la finale des 5 ans et la reprise Préliminaire des 6 ans.

Les résultats complets : ICI.