GSF : Des chiffres, des hommes et des chevaux
mercredi 04 septembre 2019

Grand Parquet
1738 chevaux sont engagés pour l'édition 2019 de la Grande Semaine de Fontainebleau © Marie Sapin/SHF

Rassemblement unique en son genre, la Grande Semaine de Fontainebleau donne une bonne fenêtre statistique sur l’état des lieux de l’élevage à orientation sauts d’obstacles.1738 chevaux au rendez-vous bellifontain, voilà de quoi observer quelques données de l’élevage du cheval de sport !

Côté reproducteurs, on ne dénombre pas moins de 547 étalons représentés par au moins un produit. Près de la moitié, 246 n’ont en effet qu’un seul représentant, et ils ne sont que trente-trois à en avoir plus de dix ! Les étalons les plus représentés restent les stars de l’élevage français, et très largement international : le KWPN Kannan domine avec 103 produits, suivi par le Oldenbourg L’Arc de Triomphe, 54 produits, et le SF Diamant de Semilly. Le Top 10 montre l’utilisation importante des étalons issus de stud-book étranger avec cinq SF pour deux KWPN, deux Holsteiner et un Oldenbourg. Côté maternel, 1583 poulinières sont représentées, douze ayant trois produits et plus, comme La Mare, SF par Apache d’Adriers qui en a cinq. Côté père de mère, Diamant de Semilly est le plus présent avec soixante-huit produits de ses filles, devant Quidam de Revel, trente-six, et deux autres étalons du terroir normand avec trente et une, Le Tôt de Semilly et Papillon Rouge*Normandie. Les SF restent largement majoritaire en pères de mères avec neuf des douze premiers étalons, le holsteiner Calvaro pointant au 5e rang avec vingt-huit produits comme le SF Apache d’Adriers, devant l’incontournable KWPN Kannan, vingt-deux.

Vingt-huit races, en comptant la catégorie Origine Constatée (76 chevaux), sont en lice. Le Selle Français se taille la part du lion avec 1410 représentants, 80 chevaux sont immatriculés au Z, les anglo-arabes ne sont que 25, moins que les belges du BWP, 27.

Le rendez-vous de Fontainebleau donne aussi une photo de la géographie de l’élevage du cheval de sport. On ne s’étonnera pas de voir la Normandie largement en tête des effectifs avec 455 engagés, la Manche arrive largement en tête avec 263 représentants soit, 16% de l’effectif. Le Calvados compte 98 partants, soit 6%.  Le Grand Est est la deuxième région avec 196 partants, devant la Nouvelle Aquitaine, 162 engagés dont 51 venus de Charente. 

Pas moins de 1345 éleveurs ont un produit sur les finales des Cycles libres eu Classiques 2019, la SCEA de Riverland (Charente) cumulant vingt-sept produits, dont onze en sa propriété ce qui les place au 3e rang des propriétaires derrières l’IFCE, vingt chevaux, et Richard Levallois également deuxième naisseur avec quinze produits, devant le Haras de Hus qui en compte treize.