GSF : Sassicaia del Chirone l’emporte dans les CL 6 ans 3e année
lundi 02 septembre 2019

Sassicaia Del Chirone
Propriété d'Anne Poquet, Sassicaia Del Chirone remporte la catégorie des cycles libres 6 ans, 3e année sous la selle de Romain Duperret. © Ph. PSV

Pour cette classe d’âge, soutenue par la marque CWD, qui mettait en présence les chevaux les plus expérimentés, âgés de 6 ans et courant pour la 3e année, les deux épreuves qualificatives ainsi que la finale, à laquelle était convié le 1er tiers des 165 engagés, se couraient au chrono. Suite à un championnat construit de bout en bout, Sassicaia del Chirone, fille de Stakkato (Don Juan, Han) l’emporte grâce au pilotage réfléchi de Romain Duperret.

Lors de la première qualificative, Sassicaia del Chirone se classe 45e des 51 sans faute de l’épreuve, en 93,03, soit 16 secondes de plus que Déesse de Saint Georges, la plus rapide sous la selle de Philippe Andrieux. Lors de la seconde qualificative, c’est au tour de Djohn du Baney, mâle fils de Panama Tame, auteur de l’un des 45 tours sans pénalité aux obstacles, de s’imposer avec un temps de 81, 47 aux commandes de Louise Christen, tandis que la championne 2019 termine en 23e position avec un temps de 91,13. Lors de la finale, sur les 52 couples retenus, le nombre de sans faute se réduit de manière drastique à cinq. Cette fois, Romain Duperret, suite à deux tours de travail apparemment constructifs, demande à la puissante jument grise de tout donner, pulvérise le chrono et s’impose facilement en 79, 79, tandis que le second, le hongre Daiquiri Linière (Quir Royal Linière), confié aux rênes de Stéphanie Juyoux, franchit la ligne en 85,30.

Au classement final du championnat, au cumul des résultats de ce week-end, Sassicaia del Chirone, la fille de Stakkato (x Don Juan, Han) décroche le titre 2019. Le cavalier, qui gère une écurie de 25 jeunes chevaux à Avançon, près de Rethel (08), précise qu'il monte la jument au pied levé. « Ma femme, Anne Poquet, est la propriétaire de la jument mais est enceinte. Elle l’a achetée pour se faire plaisir. C’est une jument qui n’est pas spectaculaire, mais qui est très respectueuse, et dotée d’un excellent mental. Elle est efficace, et cherche toujours à faire plaisir. Je reviens la semaine prochaine pour les cycles classiques avec deux six ans. » (voir interview vidéo)

Deuxième du championnat, Domino de la Stère, hongre fils de Nippon d’Elle (x Bouton d’Or IV *HN) confié aux rênes de Julien Duhamel, 27 ans, installé à Gouy-sous-Bellone près de Douai (59) dans ses propres écuries où il pratique la pension pour chevaux, la valorisation, l’élevage et dirige un poney club. « Domino est né chez moi, je l’ai formé intégralement. Je fais naître deux poulains par an. Il est très joueur, il faut absolument préserver son mental. Il n’a sans doute pas toute la force, mais je pense qu’à terme, il sera un bon cheval gagnant sur 125. La saison prochaine, nous allons voir s’il est capable d’aborder les épreuves de 7 ans. Je travaille avec Guillaume Lefèvre, un cavalier professionnel. Je monte quelques chevaux en cycle classique, mais essentiellement sur les épreuves de formation. Le circuit des jeunes chevaux est formidable. »

En 3e position de ce championnat, Innilusky Pearl, fille de Billy Congo (x Clver Hill), sous la selle de Thibaut Nichanian. Le jeune homme de 29 ans, cavalier professionnel et ostéopathe, est en train de s’installer dans une nouvelle écurie baptisée Chevaux et Poneys du Domaine. Elle se situe à Savigny, dans l’ouest de Lyon (69). « J’étais cavalier professionnel, puis j’ai repris mes études, pour effectuer un Master II en ostéopathie humaine, ainsi qu’une formation en ostéopathie animale. Je monte mes jeunes chevaux le matin, et l’après-midi je travaille à mon cabinet. Je partage la propriété d’Innilusky avec un ami. Nous l’avons achetée en novembre 2018, elle n’avait rien fait, c’est sa première année de concours, je suis enchanté de sa progression. »