GSF : Une Diva aux honneurs dans les CL 6 ans 2e année
lundi 02 septembre 2019

Diva d'Elo Rouquette
Sous la selle de Vincent Halphen, Diva d'Elo Rouquette remporte la catégorie des cycles libres 6 ans, 2e année. © Ph. PSV

Lors de cette finale réservée aux chevaux de 6 ans courant pour la 2 ème année, 39 couples étaient au départ. Cette fois, il fallait non seulement boucler sans faute le parcours tracé par Jean-François Morand et
ses équipes, mais aussi signer le chrono le plus rapide. A l'arrivée, c'est Diva d'Elo Rouquette sous la selle de Vincent Halphen qui s'impose.

Dans le Top 10, peut-être en raison de la pression ressentie par les cavaliers, plusieurs couples connaissent une déconvenue dont Darling des Essarts sous la selle de Marine Andriewsky, éliminée suite à plusieurs désobéissances, le ravissant Poney Français de selle Dark Breaker, monté par Lisa Druel, victime de 8 points, ou Danse des Bois associée à Albane Coiffe, qui doit abandonner l’espoir de décrocher le titre 2019 alors qu’elle était leader au provisoire.

Au final, la médaille 2019 dans cette catégorie revient à Diva d’Elo Rouquette, fille de Silver King d’Arthur, pilotée vers la victoire par son naisseur et propriétaire Vincent Halphen, qui boucle le sans faute le plus rapide en 74, 45. Installé à Souillac, dans le sud-ouest, Vincent est à la tête d’un centre équestre d’une trentaine de chevaux, et élevait jusqu’alors quelques poulains chaque année. « Diva est la dernière, mon épouse Déborah a commencé à la débourrer et à l’éduquer, car Diva était un peu coquine, et j’ai repris le flambeau avant la finale. Elle n'a pas touché une barre et nous sommes ravis.  »

En 2e position, Dulia du Prélat, fille de Pezetas du Rouet* GFE (x Quidam de Revel), sous la selle de Julie Nicolaou. La cavalière de 32 ans est basée à Aix en Provence, à la tête d’une écurie d’une vingtaine de propriétaires depuis une dizaine d’années. Elle tourne sur des épreuves de 115 à 140. « Nous sommes allés à l’élevage du Prelat chercher Dulia, c’est la 4e jument que nous achetons là-bas, nous sommes toujours enchantés de leurs produits. Dans l’avenir, Dulia risque de changer d’écurie, car nous avons été contactés par un acheteur potentiel de notre région. »

Sur la 3e marche du podium, on retrouve Dalaja Harm LY, fille de Quintus d’09, née en Maine et Loire, et confiée aux rênes de Stéphanie Leprêtre, infirmière de métier, passionnée de chevaux depuis son enfance. « C’est la première fois que je viens à Fontainebleau et c'est grâce à cette jument que j’ai dressée depuis un an et demi pour la préparer. C’est très impressionnant de concourir sur le Grand Parquet, c’est génial. Elle est un peu réservée sur le plat, mais une fois sur le parcours, elle donne tout. En fin de saison, elle est super prête. Je m’organise pour la monter avant d’aller travailler le matin, ou le soir en rentrant sur ma carrière éclairée. »

A noter, Cheval Liberté, qui offre chaque année pendant les grandes semaines un total de huit vans tractés, remettait au vainqueur un van deux places.