SHF Haras du Pin, constats et nouveautés
jeudi 23 avril 2015

Julie Coursin et Voyelle du Lesme
Julie Coursin et Voyelle du Lesme © Eric Fournier

Plateau important, en quantité et en qualité au premier SHF du Haras du Pin d’où ressortent des confirmations d’une année sur l’autre. L’épreuve des 6 ans chrono est remportée par Axel Van Colen associé à Viva d’Olbiche (Quartz du Chanu et Miss d’Olbiche par Dollar du Murier).

Les confirmations concernent d’abord les chevaux avec un volume toujours important de produits de Diamant mais d’une qualité assez hétérogène. Les résultats néanmoins restent bons. On note de bons sujets de Quartz du Chanu (Viva d’Olbiche, Vlan du Plessis…), quelques Toulon dont le nom apparaît aussi comme père de mère. La production de Casall montre du talent à l’instar de Creta LS La Silla (mère Silvio) montée avec subtilité par Félicie Bertrand. Quidam de Revel reste une valeur sûre. Amerigo Vespucci (5 ans) de Samuel Lepagneul et Volage du Val Henry (6 ans) de Ronan Lerat l’ont de nouveau prouvé.

La production de Mylord Carthago-HN est encore discrète pour l’heure. On suivra néanmoins le mâle de 5 ans de Laurent Goffinet Atome des Etisses, fils de l’internationale Eve des Etisses. Celle de Kannan, Kwpn est toujours présente….mais ce n’est plus une surprise compte tenu du nombre important de saillies ces dernières années. Sa fille Vox Dei (Kannan, Kwpn x Cook du Midour, aa) pour l’écurie Chenu est incisive dans l’épreuve au chrono pour 6 ans où elle se classe 5ème. Volcanique Maudetour (Kannan x mère Billy du Lys) est régulière. Le beau mâle Vasnupied de Jonkière (Laurier de Hère et Maeva du Levezou, aa par Défi d’ArmentI, aa) associé à Thomas Rousseau est probablement l’anglo-arabe de 6 ans qu’il faudra suivre cette année à Fontainebleau. « Il ne cesse de se bonifier » selon son cavalier. Les Quick Star se raréfient mais le gris Velsen Chuquerie (Quick Star x Cor de la Bryère) - 10ème des 6 ans avec Axel Delord - rappelle les qualités d’énergie du phénomène. Le nom de Quaprice Boimargot revient très régulièrement au micro. 

Si les bons préparateurs de jeunes chevaux sont connus, qu’ils s’appellent Tony Hanquinquant, Jeroen Zwartjes, Reynald Angot, Christophe Grangier, Félicie Betrand, Luc Coutaudier, Teddy Thellier….il est intéressant de noter l’émergence de plus jeunes cravaches professionnelles comme Théo Chehu ou Julie Coursin vue avec Voyelle du Lesme (Mercredi de Mars x Grand Veneur). Cette dernière monte pour l’écurie de Colligny, affixe « du Lesme » dans l’Eure. Confirmation de l’expertise d’Alexis Deroubaix (Viceversa de la Roque….), cavalier du Haras de la Roque et transfuge des écuries bretonnes d’Eric Février, pour valoriser les jeunes chevaux de Michel Hécart.

On remarque que les cavaliers de la Manche viennent peu au Pin alors que ceux du Calvados se déplacent du sud de la Normandie jusqu’au nord à Auvers. Moins de cavaliers au Pin cette fois en provenance des Pays de la Loire, voire de Bretagne.

Comme chaque fois, les bons chevaux démonstratifs et/ou à fort potentiel sont repérés par les professionnels mais sont rarement à vendre d’après les infos récoltées en bord de piste. Prochain rendez-vous SHF au Haras du Pin du 11 au 14 mai.