L’Agence Pompadour migre vers le Mondial du Lion
mardi 24 février 2009

pompadour8-ventes-ravage
Ravage de Mars © Les Garennes

L’Agence Pompadour se structure différemment et prend un virage stratégique radicalement nouveau pour organiser deux sessions de ventes aux enchères internationales à l’occasion du Mondial du Lion d’Angers du 15 au 18 Octobre 2009.

Pour François Roemer, déjà à l’origine des Ventes de Pompadour pendant les finales SHF de Complet, il s’agit de piloter, seul cette fois, un événement très novateur. Cinquante chevaux de 3 à 6 ans seront tous sélectionnés dans une optique à très forte dominante prioritaire pour le CCE, « mais montreront néanmoins des prédispositions pour les autres disciplines sportives. C’est une première, je n’ai pas connaissance de ventes internationales sur cette cible resserrée du complet » tient il à préciser « C’est aussi l’occasion pour moi de me rapprocher davantage de mes premiers amours, le Complet » (cavalier international en CCE et entraîneur des juniors de 1987 à 1992).Sur la date, elle est bien sûr immuable, le Mondial du Lion d’Angers ne saurait abandonner la période pré automnale de la mi Octobre. Elle pourrait par contre avoir des répercussions sur les Journées Selle Français de St Lô qui avanceraient au début Octobre. « J’ai consulté les Ventes Nash pour qu’il n’y ait pas de concurrence de ventes mi-octobre » indique François Roemer.

Le projet est passé dans une phase très concrète puisqu’il vient d’être validé par les organisateurs du Mondial du Lion d’Angers pas plus tard que le 19 février dernier.Je travaille déjà sur deux sessions en soirée de 25 chevaux chacune (mâles, hongres et femelles), le vendredi 16 Octobre destinée aux 3 et 4 ans et le Samedi 17 Octobre pour des 5 et 6 ans. Les chevaux seront expertisés et rigoureusement sélectionnés à l’occasion d’épreuves SHF de CCE et devront dégager des aptitudes pour évoluer en CCI* jusqu’au CCI ****. Ils devront faire preuve de sang, de chic et d’une locomotion irréprochable. Ils pourront être essayés sur place les jours précédents les ventes et seront tous présentés montés, 3 ans compris, pendant les dîners de gala. Les commentaires de présentation émaneront de spécialistes connus et reconnus.Sur place, un grand hall neuf et couvert vient de sortir de terre. Il est parfaitement adapté à ce genre d’événements de dimension internationale.

Pourquoi avoir abandonné Pompadour ?Je conserve le nom d’Agence Pompadour, j’y suis attaché et le challenge mis en place au Club Méditerranée de Pompadour de 2003 à 2008 reste une succession d’excellents souvenirs.

Néanmoins ?A Pompadour l’organisation devenait compliquée et il n’y avait plus de dynamique commune. J’ai trop cruellement ressenti la défection progressive, mais bien réelle, de l’ANAA et plus globalement des responsables de la Grande Semaine. Le contexte difficile, la multiplication des ventes aux enchères, l’éloignement de Paris et le manque de soutien sur place nous ont conduit à mettre un terme à l’aventure.

Au nom de l’Agence Pompadour je vais effectivement piloter l’événement seul mais je serai épaulé par des amis spécialistes, Jean-Luc Force et probablement Laurent Bousquet. Je conserve le soutien indéfectible de mes partenaires d’origine que sont Henry Lambert et François Monmarsson. Ils voguent chacun vers leurs occupations professionnelles, Henry dans ses affaires à Pau, François avec l’Agence J.F.K. Equi France sera à mes côtés pour une large communication en France et à l’international.